Votre panier est vide.

Fatigue après un AVC: des moyens pratiques et encourageants pour faire face

techniques et solutions de gestion de la fatigue après un AVC

La fatigue après un AVC se distingue de la fatigue normale. Alors que les personnes fatiguées se sentent mieux après une sieste, les survivants d’un AVC fatigués peuvent ne pas se sentir énergisés après une nuit complète de repos.

La fatigue due à l’ACV peut affecter n’importe qui : jeune ou vieux, athlètes ou non athlètes. Heureusement, il existe des moyens de combattre la fatigue afin que vous puissiez rester motivé sur le chemin de la récupération.

Pour vous aider à vous sentir mieux, cet article explique les causes de la fatigue après l’ACV et comment vous pouvez la gérer.

Causes de la fatigue après un AVC

La cause exacte de la fatigue après un AVC est différente d’une personne à l’autre.

La Stroke Association explique par exemple que le corps utilise l’énergie différemment après un accident vasculaire cérébral. Par exemple, si le bras ou la jambe est devenu difficile à bouger, il faudra plus d’énergie pour le faire.

La fatigue due à l’AVC peut également être un état secondaire résultant d’autres séquelles. Par exemple, si vous avez des problèmes de douleurs après un AVC, il faut une énorme quantité d’énergie pour y faire face. Cela peut épuiser rapidement les niveaux d’énergie et entraîner une fatigue après un AVC.

En outre, la fatigue due à l’AVC peut également être le résultat de facteurs émotionnels. La douleur, la dépression et d’autres changements émotionnels après un AVC peuvent également contribuer à la fatigue.

En revanche, l’âge et le niveau de condition physique avant l’AVC ne sont pas corrélés avec la fatigue due à l’AVC. Il est même possible qu’un jeune survivant d’un AVC « en forme » ressente plus de fatigue que la moyenne des gens

En outre, la taille de l’AVC n’est pas en corrélation à la gravité de la fatigue après un AVC. Quelqu’un qui a survécu à un AVC massif peut éprouver peu de fatigue, tandis qu’une personne ayant subi un AVC léger peut se sentir fatigué tout le temps.

Avec autant de facteurs, comment savoir si vous souffrez de fatigue par AVC?

Bref Résumé

Lorsque vous avez besoin de plus d’énergie pour déplacer votre corps ou faire face aux émotions après un AVC, cela peut contribuer à la fatigue après un AVC.

À quoi ressemble la fatigue après un AVC

La fatigue après un AVC est différente de la simple sensation de fatigue après une longue journée.

Certains patients victimes de fatigue après un AVC rapportent « heurter le mur » lorsque leurs niveaux d’énergie s’effondrent. Cela peut se produire après certaines activités ou tout à coup pendant la journée.

Les survivants d’un AVC peuvent ressentir de la fatigue même après s’être réveillés d’une longue sieste. En effet, la fatigue due à l’AVC ne s’améliore pas toujours avec le repos.

Si vous luttez contre la fatigue post-AVC, vous n’êtes pas seul. Il s’agit de l’une des séquelles les plus courantes de l’accident vasculaire cérébral, qui touche 39 à 72 % des patients victimes d’un AVC.

La fatigue après un AVC est également associée à l’incapacité physique, probablement parce que le manque d’énergie interfère avec la rééducation.

Heureusement, en comprenant les causes de la fatigue due aux accidents vasculaires cérébraux, vous pouvez trouver des moyens d’en atténuer les symptômes.

Bref Résumé

La fatigue après un AVC peut entraîner une baisse du niveau d’énergie tout au long de la journée, et n’est pas toujours associée à des activités exigeantes.

Gestion de la fatigue après un AVC

Voici quelques conseils qui peuvent vous aider à faire face à la fatigue après un AVC :

1. Parlez à votre médecin.

La fatigue est fréquente pendant la rééducation en milieu hospitalier, où vous travaillez dur pendant des heures chaque jour. Mais si la fatigue vous affecte toujours après la sortie de l’hôpital, il est important d’en parler à votre médecin. Ils peuvent diagnostiquer votre état et suggérer des méthodes de traitement.

2. Vérifiez votre médicament pour les effets secondaires

La fatigue est parfois un effet secondaire de certains médicaments. Vérifiez si la fatigue figure parmi les effets secondaires de l’un de vos médicaments. Si c’est le cas, parlez-en à votre médecin. Il peut être en mesure de modifier les médicaments ou de proposer d’autres moyens de réduire la fatigue.

Même si vous êtes sûr que vos médicaments contribuent à votre fatigue, parlez-en toujours à votre médecin avant de modifier vos médicaments.

3. Conservez votre énergie.

Un ergothérapeute peut vous apprendre des stratégies de conservation de l’énergie que vous pouvez utiliser pour réduire la fatigue après un AVC. Ces stratégies impliquent des changements simples que vous pouvez apporter à votre routine quotidienne et qui peuvent vous aider à conserver votre énergie et à éviter la fatigue.

Les 4 P de la conservation d’énergie sont :

  • Classez par ordre de priorité les activités qu’il est le plus important de mener à bien.
  • Planifiez la meilleure façon de réaliser ces activités (par exemple, faire une liste de courses avant de faire les courses ou cuisiner suffisamment de nourriture pour avoir des restes).
  • Gardez un pas (rythme) contrôlé, en espaçant les activités les plus exigeantes ou les plus lourdes tout au long de la journée et/ou de la semaine.
  • Position (ou posture). Faites attention à votre position. Essayez de faire plus d’activités en position assise, car cela nécessite moins d’énergie que debout.

Soyez attentif à vos exercices de rééducation ou à vos tâches ménagères. Essayez de ne pas en faire trop à la fois, sinon vous risquez d’aggraver votre fatigue.

Parfois, la fatigue après un AVC retarde son apparition. Si vous en faites trop un jour, vous risquez de ressentir de la fatigue le lendemain. Pour éviter cet épuisement, faites des pauses tout au long de la journée et soyez attentif à votre niveau d’énergie.

4. Tenez un journal de votre énergie

Tenez un journal de vos niveaux d’activité et d’énergie. Vous pouvez trouver des constantes, comme la sensation de fatigue le jour suivant une activité intense. Trouvez ensuite un équilibre entre les activités qui favorisent la récupération et le repos, et maintenez cet équilibre.

5. Améliorez votre endurance

L’exercice est une solution surprenante à la fatigue après un AVC. Bien que l’exercice physique nécessite de l’énergie, il peut contribuer à augmenter l’endurance et à réduire la fatigue à long terme.

Une étude suggère que l’entraînement sur tapis roulant « réduit le coût énergétique de la marche hémiparétique ». En effet, s’il faut moins d’énergie pour se déplacer, cela peut contribuer à soulager la fatigue due à l’AVC. Commencez lentement et augmentez votre durée en douceur.

6. Mangez bien

Votre régime alimentaire a un impact sur vos niveaux d’énergie. Par exemple, la consommation d’aliments sucrés entraîne une augmentation puis une diminution de la glycémie, ce qui provoque de la fatigue et une sensation de « choc ». Pour éviter la fatigue induite par l’alimentation, concentrez-vous sur la consommation d’aliments sains pour la récupération de l’AVC, comme les légumes et les céréales complètes.

7. Dors !

La neuroscientifique Jill Bolte Taylor suggère le sommeil comme recommandation no.1 aux survivants d’une AVC.  Lorsque le cerveau est occupé à se rétablir, le sommeil est l’un des meilleurs moyens de favoriser la récupération. Bien que la fatigue après un AVC ne s’améliore pas toujours avec le sommeil, il est toujours bon de se reposer suffisamment. Le sommeil permet au cerveau de récupérer.

8. Concentrez-vous sur une chose à la fois

Le multitâche draine de l’énergie. Bien que certains patients victimes d’un AVC déclarent qu’ils sont incapables de faire plusieurs tâches à la fois, il est important de noter que pour réduire la fatigue après un AVC, il est préférable d’y aller lentement et d’effectuer une tâche à la fois.

9. Gestion des changements émotionnels

La fatigue après un AVC peut être une combinaison de facteurs physiques et émotionnels. La dépression et l’anxiété sont courantes chez les survivants d’un AVC souffrant de fatigue. La recherche d’un traitement pour les troubles de l’humeur tels que la dépression peut aider à soulager la fatigue. Lorsque vous dépensez moins d’énergie à lutter contre les émotions, il en reste davantage pour la réhabilitation.

Obtenir un soutien pour la fatigue après un AVC

Si vous avez des problèmes de fatigue après un AVC, demandez l’aide de votre équipe médicale.

Votre médecin peut être en mesure d’adapter votre traitement si la fatigue apparaît comme un effet secondaire d’une prescription actuelle.

Si vous souffrez de graves séquelles d’un accident vasculaire cérébral, comme des douleurs après un AVC ou une paralysie, votre thérapeute peut vous aider. Par exemple, ils peuvent essayer la stimulation électrique pour voir si elle aide à accélérer la récupération.

En fin de compte, vous devriez essayer autant de traitements que possible jusqu’à ce que vous trouviez quelque chose qui vous aide. N’oubliez pas de respecter votre rythme et de vous reposer quand vous en avez besoin. Bonne Chance !!

Souhaitez-vous en savoir plus sur la rééducation après un AVC? Consultez le reste du blog de Flint Rehab.