Votre panier est vide.

Les AVC cérébelleux : les effets secondaires et la perspective de récupération

Un graphique d'un grand cerveau vous introduit au sujet de cet article : les AVC cérébelleux.

Un accident vasculaire cérébral (AVC) cérébelleux et rare : en effet, moins que 2 % de tous les AVC touchent le cervelet.  Alors les survivants atteints d’AVC cérébelleux doivent être diligents en posant des questions pendant la récupération. 

Pour vous aider à vous préparer au chemin de rétablissement, nous vous présenterons les symptômes et effets secondaires singuliers qui peuvent suivre un AVC cérébelleux.  Vous découvrez aussi les meilleures façons de se rétablir et également une chronologie générale pour que vous puissiez demander au médecin les questions plus informées. 

Table de matières :

Les symptômes d’un AVC cérébelleux

Un AVC survient quand l’approvisionnement en sang du cerveau devient compris par une artère qui soit se bouche, soit se rompt.  Si l’AVC a lieu dans le cervelet, on l’appelle un AVC cérébelleux.  

Les principaux signes avant-coureurs d’un AVC comprennent un affaissement du visage, une faiblesse du bras et des troubles de l’élocution.  Pourtant, les signes avant-coureurs d’un AVC cérébelleux en diffèrent tant, et on doit les tenir pour une urgence médicale. 

Les signes avant-coureurs et symptômes d’un AVC cérébelleux comprennent :

  • Vertige*
  • Vomir
  • Étourdissements
  • Léthargie
  • Mal de tête
  • Une faiblesse de muscles ou une paralysie
  • Troubles de la vue

*Environ 3 % de personnes qu’on emmène aux services d’urgence pour traiter le vertige sont actuellement en train de subir un AVC cérébelleux. On doit encourager les médecins à demander un scanneur cérébral quand le patient éprouve des signes de vertige.  

Notre prochain sujet est les effets secondaires qu’un AVC cérébelleux peut emporter. 

Les effets secondaires d’un AVC cérébelleux

Dans les grandes lignes, on connait que le cervelet contrôle la coordination de mouvements volontaires, l’équilibre et la posture, l’apprentissage moteur et des aspects de langage.  

Un AVC survenu au cervelet peut affecter toutes ces fonctions. 

En particulier, les AVC cérébelleux affectent souvent le contrôle moteur et la posture, parce que la plupart des sorties du cervelet vont aux parties du système moteur.

Cependant, d’autres effets sont possibles.  Voici les effets secondaires d’un AVC cérébelleux les plus courants :

  • Ataxie cérébrale aiguë : une perte de contrôle des mouvements volontaires
  • Perte de la coordination et d’équilibre : provenant habituellement d’une ataxie 
  • Vertige : une impression que les objets environnants sont animés d’un mouvement circulaire
  • Nausée et vomir : qui peut provenir d’autres effets d’un AVC cérébelleux comme le vertige
  • Syndrome cérébelleux : impliquant des troubles de langage, des fonctions exécutives et visuospatiales
  • Troubles de la mémoire : les AVC cérébelleux n’effacent pas la mémoire, mais ils peuvent empêcher la capacité de se rappeler les informations
  • Troubles de la proprioception : ne sachant pas où se trouvent les membres relativement à l’environnement
  • Troubles de la parole comme l’aphasie ou l’ataxie de la parole

Les patients atteints d’AVC cérébelleux doivent travailler étroitement avec leur équipe de rééducation pour se diagnostiquer et optimiser la rééducation immédiatement.  Si les thérapies hospitalières et ambulatoires ne suffisent pas, les patients doivent assister aussi à la thérapie au domicile.   

Avant d’aborder les méthodes de récupération après un AVC cérébelleux, parcourons le diagnostic. 

Le pronostic d’un AVC cérébelleux

Dans le domaine de récupération après un AVC, une chose est certaine : tous les AVC sont différents, et chaque récupération l’est ainsi.  Tout le monde a un cerveau uniquement câblé, alors les AVC y emportent des effets bien variés. 

Quoique ce soit difficile à prévoir les résultats d’un AVC particulier, il y a certains aspects principaux qui influenceront le pronostic :

  • La taille de l’AVC : Ça veut dire, est-il mineur, modéré ou massif ?
  • La région du cerveau touché par l’AVC : A-t-il lieu dans juste le cervelet, ou touche-t-il d’autres régions du cerveau ?
  • Le genre de rééducation : S’emploient-ils les meilleures méthodes ? Se dépensent-ils à la rééducation assez de temps et d’effort ?
  • L’état antérieur du patient : Plus qu’on était actif et indépendant avant l’AVC, le meilleur le pronostic de la récupération. 

Travaillez avec votre équipe médicale pour trouver les réponses à ces questions.  Par exemple, vous pouvez obtenir une idée de la sévérité de votre AVC en demandant de voir votre marque sur l’échelle AVC de la NIH s’ils l’ont mesurée pendant votre séjour à l’hôpital.

Même si vous ne pouvez pas obtenir les réponses à ces questions, vous pouvez encore profiter des meilleures méthodes de rééducation qu’on va discuter dans la prochaine section. 

Les méthodes de rééducation après un AVC cérébelleux

Un physiothérapeute aide un patient à effectuer des exercices de rééducation après un AVC.

La rééducation juste et intense compte beaucoup pour la récupération, et choisir un programme pareil peut aider à maximiser les résultats.    

Voici de meilleures méthodes de rééducation après un AVC cérébelleux :

  • Physiothérapie. Lorsqu’un AVC cérébelleux affecte les mouvements volontaires, la physiothérapie peut aider le cerveau à réapprendre à contrôler ces muscles.  
  • Pratique amoncelée. Ça veut dire s’engager aux exercices d’une répétition fort élevée.  L’intensité de cette rééducation aide à stimuler le cerveau et à activer la neuroplasticité : le mécanisme employé par le cerveau pour se réarranger et pour apprendre des nouvelles compétences. 
  • L’entrainement du noyau et d’équilibre.  Les physiothérapeutes peuvent recommander certains exercices du noyau du corps et d’équilibre que les patients atteints d’AVC cérébelleux peuvent effectuer au domicile.  Ces aspects troublés peuvent s’améliorer avec de l’exercice quotidien.  
  • Orthophonie. Lorsque les survivants d’AVC subissent les troubles de la parole, comme une ataxie, l’orthophonie peut les aider.  Un orthophoniste peut aider à vous fournir un diagnostic spécifique et à développer un programme d’exercice fondé sur vos besoins.  
  • L’entrainement cognitif. Au cas où l’AVC ait affecté les fonctions exécutives, comme la mémoire, l’entrainement cognitif peut aider. Certaines applis, comme l’Appli CT parole et thérapie cognitive, aident à effectuer l’orthophonie et l’entrainement cognitif.   
  • Ergothérapie. Si l’AVC cérébelleux a affecté la coordination, l’équilibre ou d’autres fonctions qui rendent les activités habituelles difficiles, l’ergothérapie peut aider.  Dans l’ergothérapie, il s’agit de réapprendre à s’habiller, prendre une douche, se raser, etc. avant de se mettre aux tâches plus compliquées.  S’il est possible, cherchez l’aide d’un thérapeute ou un autre spécialiste.  Si vos ressources sont limitées, vous pouvez consulter un thérapeute pour une période limitée, puis continuer à suivre leur avis au domicile.

Vous intéressez-vous à un livre d’exercices de récupération d’AVC en PDF ? Cliquez pour télécharger gratis notre livre électronique sur les exercices de récupération d’AVC.

Un excellent moyen de garder votre motivation en thérapie au domicile est de vous servir d’un appareil de thérapie au domicile qui est interactif, comme le FitMi. Il fournit des exercices selon vos capacités singulières et vous pousse à accomplir des niveaux de répétition très élevés. 

Voir ce qu’un survivant d’AVC cérébelleux a récemment dit sur le FitMi :

Une photo du FitMi, un appareil efficace dont on peut profiter pour avancer la récupération après un AVC.

« Ma famille a acheté le FitMi pour mon frère qui a subi un AVC cérébelleux.  Il dit que le FitMi lui fournit des séances d’entrainement acharnées, et il s’améliore tout le temps !  Il a subi un AVC très rare et sérieux qui affectait le bras gauche et les deux jambes.  Le FitMi lui donnait l’occasion de travailler toute journée au domicile tandis qu’il poursuit encore la thérapie ambulatoire. »  l’avis de Susan à propos du FitMi

Le FitMi vous aide à effectuer des niveaux de répétitions élevés qui activent la neuroplasticité.  En l’utilisant habituellement, un appareil de rééducation comme celui-ci peut augmenter la thérapie ambulatoire d’une telle façon que les exercices au domicile suscitent plus rapidement les améliorations de mobilité.

La durée du chemin de rétablissement varie selon la sévérité de l’AVC et l’intensité de la poursuite de récupération.  Maintenant, discutons la chronologie en détail. 

La chronologie de récupération après un AVC cérébelleux

Une horloge se superpose sur une médecine pour illustrer le propos de cette section : la chronologie de la récupération après un AVC.

Personne ne peut dire certainement combien de temps il faut pour récupérer après un AVC. Tous les AVC sont différents, et chaque récupération l’est ainsi.  Cependant, la chronologie de rééducation importe. 

Pendant les trois premiers mois après un AVC, le cerveau existe dans un état de neuroplasticité élevée.  Il s’y améliore plus vite, ce qui explique pourquoi de nombreux patients rencontrent un palier après ces trois mois.  

De plus, les patients y profitent de la thérapie hospitalière, qui est intensive et occupe quelques heures chaque journée.  L’intensité de ce travail aussi augmente l’allure de la récupération pendant cette période initiale.

Malheureusement, un manque de thérapie au domicile constitue une des raisons que les patients d’AVC se trouvent au même niveau de récupération à 5 ans et à 3 mois. 

Vous pouvez éviter ce ralentissement sévère en assistant habituellement à un programme de récupération au domicile qui est fort motivant.  Par exemple, le FitMi thérapie au domicile encourage les exercices de physiothérapie quotidiens, qui aident les patients à atteindre les résultats. 

D’autres programmes peuvent aider la parole ou la rééducation cognitive, comme l’Appli CT parole et thérapie cognitive.

Expérimentez les diverses méthodes jusqu’à ce que vous trouviez celle qui te convient. 

Récupérer d’un AVC cérébelleux

Les effets secondaires d’un AVC cérébelleux les plus courants sont des troubles d’équilibre et une ataxie de la parole.  Heureusement, la physiothérapie et l’orthophonie habituelles peuvent aider la récupération.   

Les experts ne sont pas certains de l’étendue de la récupération après un AVC cérébelleux.  Pourtant, le cerveau est bien capable d’effectuer des trucs merveilleux.  Au cas où le cervelet soit affecté, le phénomène de neuroplasticité rend la récupération possible.    

La neuroplasticité est démarrée et alimentée par la « pratique amoncelée ».  La thérapie hospitalière n’est pas assez pour aider les patients à maximiser leurs résultats.  On doit poursuivre un programme de thérapie au domicile qui motive les résultats optimaux.     

Vous alimenter : obtenir un livre électronique gratuit sur les exercices de rééducation (25 pages en PDF)

les exercices de tout le corps

Acquérir notre livre électronique gratuit, rempli de 25 pages d’exercices de rééducation qui figurent des photos des thérapeutes agréés.  S’inscrire ci-dessous pout obtenir une copie !

Jamais nous ne vendions votre adresse mail ni vous envoyions des spam : nous vous le garantissons.  

Devenir inspiré par l’histoire d’un survivant d’AVC

Maman s’améliore tous les jours !

« Dès que ma mère, âgée de 84 ans, a subi un AVC le 2 mai, elle manquait complétement le contrôle de son côté droit.  Mais grâce à son équipe médicale de soutien, à son équipe thérapeutique et sa famille, tous travaillant ensemble, elle s’est procurée des résultats remarquables.

Tandis qu’elle lutte encore avec son côté droit, elle peut marcher (avec de l’aide) et la capacité de son bras droit s’améliore de plus en plus.  Pour l’aider, nous avons investi dans le paquet FitMi + MusicGlove + Tablette l’août dernier.

Elle s’active lorsqu’on le lui apporte et elle l’utilise pour 20-30 minutes et, même qu’elle n’ait pas la force pour tout exercice, elle rocke ce dont elle est capable.

Merci d’avoir créé de tels puissants outils pour nous aider à améliorer les patients d’AVC.  Ce que vous faites nous importe fort ! »

– David M. Holt