Votre panier est vide.

Gérer la vie après un AVC : conseils pour récupérer

femme et mère se promenant pendant la vie après un AVC

La vie après un accident vasculaire cérébral (AVC) est remplie de nouvelles variables qui exigent les préparations rigoureuses afin qu’on puisse sentir confiant en s’avançant.   

Pour vous aider sur la voie de rétablissement, nous sommes sur le point de partager les meilleurs conseils pour vivre après un AVC.  Allons-y.   

Guérir après un AVC

D’abord, discutons des conseils pratiques pour guérir le cerveau et récupérer les fonctionnes.  Ensuite, nous allons partager des changements du mode de vie qui peuvent vous aider à récupérer.    

1. Vous tenez à guérir le cerveau

Dès un accident vasculaire cérébral (AVC), la répétition c’est tout : elle stimule le cerveau, activant la neuroplasticité, le processus de la formation des nouvelles connections nerveux. 

C’est comment le cerveau se guérit après un AVC, neuroplasticité.

Elle permet les parties saines du cerveau de se charger des fonctionnements que les parties endommagées ne peuvent plus accomplir.  

2. Vous engagez en diverse méthodes de rééducation

Il est probable que vous ayez participé, ou que vous soyez sur le point de participer, à rééducation pendant votre séjour original à l’hôpital ; et il se peut qu’après qu’on vous ait recommandé de s’engager dans une rééducation hospitalière ou ambulatoire.    

Les types de rééducation que vous recevrez dépendent de vos effets uniques de l’accident vasculaire cérébral (AVC). La rééducation comprend typiquement :

  • Rééducation physique pour restaurer la motricité
  • Ergothérapie pour aider les activités quotidiennes
  • Orthophonie pour restaurer la capacité de déglutir, la cognition et les compétences linguistiques

Profitez des trois premiers mois après un AVC où la neuroplasticité est dans un état activé : la rééducation aurait un plus grand impact pendant ce temps.

3. Vous motivez au domicile

Après avoir quitté l’hôpital et entre les visites de rééducation ambulatoire, c’est d’une haute importance de s’entraîner au domicile.  Rappelez-vous : la répétition est tout si vous avez envie de résultats. 

C’est peut-être difficile de rester motivé tandis que vous avez seulement une feuille d’exercices écrits, donc, au lieu de cela, essayez d’investir dans des dispositifs motivants de la rééducation d’un AVC.

Les dispositifs de rééducation à domicile comme le FitMi de Flint Rehab peuvent vous aider à accomplir beaucoup de répétitions, transformant les exercices en faisant un jeu : les rendant plus satisfaisants et gratifiants. 

4. Tout d’abord, vous adaptez, puis surmontez

Lorsque vous consultez avec vos thérapeutes, ils vous recommanderont probablement des équipements adaptés et modifications de domicile qui peuvent vous aider à rester sûr après un accident vasculaire cérébral (AVC).  

Par exemple, si vous avez des troubles d’équilibre, ils peuvent vous recommander une canne ou une marchette : vous devez suivre leurs conseils et obtenir tous les équipements qu’ils vous recommandent.     

Cependant, ne vous vous arrêtez là, parce qu’en continuant votre rééducation vous pouvez vous améliorer tant qu’un jour vous n’aurez pas besoin d’équipement. 

C’est la différence entre la compensation et la récupération, mais gardez à l’esprit qu’il n’y a aucun problème si votre thérapeute vous recommande certains équipements pour la sécurité.

5. L’Aide des soignants

Durant la récupération d’un accident vasculaire cérébral (AVC), les patients peuvent devenir de plus en plus dépendants des soignants pour accomplir certaines tâches.  Il faut du temps pour apprendre comment on puisse aider une personne handicapée, donc leur facilitez la tâche : leur fournir un guide sur comment on peut aider quelqu’un qui a subi un AVC.

Ça les aidera à vous aider.  De plus, si un membre de votre famille s’occupera de vous après votre sorti de l’hôpital, vos thérapeutes de rééducation hospitalière doivent les fournir quelque formation afin qu’il puisse savoir prendre soin de vous au domicile.  

6. Gérez votre apport

Avec un peu de chance, vivre après un AVC vous apportera des choix d’apport plus saines pour minimiser la chance d’un second AVC.

De nombreux facteurs de risque d’AVC, comme l’athérosclérose (un amoncellement de cholestérol sur les parois des artères) et l’obésité, peuvent s’améliorer avec un apport sain.    

Consulter votre diététicienne pour planifier que votre apport contient beaucoup d’aliments nutritifs pour la récupération d’un AVC.

Changements de mode de vie après un AVC

Maintenant que vous avez tous les conseils techniques, passons aux tactiques de motivation qui peuvent vous aider à vous débrouiller après un accident vasculaire cérébral (AVC). 

7. Faites la paix avec lent

Si vous avez subi des altérations de mobilité prolongées après un AVC, puis il s’ensuit que les tâches quotidiennes sont devenu plus difficiles d’accomplir : prenant plus de temps et vous menant à la frustration. 

Donc, il est très important que vous soyez patient avec vous-même : ce n’est pas un temps où une vie trépidante est raisonnable. 

En revanche, c’est un temps de passer à une vie lente – au moins pendant la récupération.  Donnerez-vous la chance, le temps et l’espace pour guérir : vous le méritez !  

8. Boostez le moral avec la psychologie positive

La dépression post-AVC est un résultat courant d’AVC qui provient probablement des changements drastiques entraînés par un AVC. 

Où les effets de dépression sont sévères, ils peuvent compromettre votre capacité de participer à des passe-temps bien-aimés ou des activités quotidiennes. 

Pour aider à booster la morale, essayez d’appliquer la neuroplasticité à votre humeur !

Ça s’appelle la psychologie positive et ça marche en se concentrant répétitivement sur le bon afin que votre cerveau le fasse automatiquement. 

Bien sûr il comprend plus que ça et vous pouvez continuer d’apprendre en lisant le livre Guérison et bonheur après un AVC.

9. Obtenez de l’aide

Il est également important que vous vous souteniez après un AVC. 

Essayez de rejoindre un groupe de soutien en personne ou en ligne.   En outre, il peut être utile de prendre l’habitude de parcourir Pinterest pour des citations motivantes pour les survivants d’un AVC.

Faites tout ce dont vous avez besoin afin de garder votre motivation sur la voie du rétablissement. 

10. Remettez tout en question

La vie après un accident vasculaire cérébral (AVC) doit être pleine de curiosité.  Si quelqu’un vous a dit que vous n’arriverez quelque part, ou que vous ne récupérez jamais à un certain degré, les défiez.    

Chaque AVC est différent, ainsi que chaque récupération.  Il n’y a pas de limite parce qu’elles sont inconnues ! 

Efforcez-vous de récupérer complètement d’un AVC en défiant constamment vos croyances pour voir jusqu’où vous pouvez réellement aller.  Assurez-vous simplement de faire les choses en toute sécurité en cours de route ! 

11. Continuez

Que cela fasse des mois, des années ou des décennies depuis votre AVC – la récupération reste possible. 

Les patients d’AVC demandent fréquemment s’ils peuvent améliorer leurs mobilités avec nos dispositifs de rééducation même s’il y a des années ou décennies depuis leurs AVC.

Notre réponse ?  Récupération est toujours possible – même si ça fait décennies qu’on a subi un AVC.

Nous avons vu des patients jusqu’à 24 ans après un AVC postent leurs améliorations de mouvement accomplies avec nos outils de rééducation à domicile.

Ne perdez jamais l’espoir. Ayez confiance que lorsque vous vous mettez au travail, le cerveau répondra.

Bonne chance sur le chemin de la récupération ! Nous espérons que vous avez apprécié ce guide sur la vie après un AVC.

Vous alimenter : obtenir un livre électronique gratuit sur les exercices de rééducation (25 pages en PDF)

Acquérir notre livre électronique gratuit, rempli de 25 pages d’exercices de rééducation qui figurent des photos des thérapeutes agréés.  S’inscrire ci-dessous pout obtenir une copie !

Dès que là, le lundi vous recevrez notre lettre d’information contenant 5 articles sur la récupération d’un accident vasculaire cérébral (AVC).  

Jamais nous ne vendions votre adresse mail ni vous envoyions des spam : nous vous le garantissons.  

Devenir inspiré par l’histoire d’un survivant d’AVC

Maman s’améliore tous les jours !

« Dès que ma mère, âgée de 84 ans, a subi un AVC le 2 mai, elle manquait complétement le contrôle de son côté droit.  Mais grâce à son équipe médicale de soutien, à son équipe thérapeutique et sa famille, tous travaillant ensemble, elle s’est procurée des résultats remarquables.

Tandis qu’elle lutte encore avec son côté droit, elle peut marcher (avec de l’aide) et la capacité de son bras droit s’améliore de plus en plus.  Pour l’aider, nous avons investi dans le paquet FitMi + MusicGlove + Tablette l’août dernier.

Elle s’active lorsqu’on le lui apporte et elle l’utilise pour 20-30 minutes et, même qu’elle n’ait pas la force pour tout exercice, elle rocke ce dont elle est capable.

Merci d’avoir créé de tels puissants outils pour nous aider à améliorer les patients d’AVC.  Ce que vous faites nous importe fort ! »

– David M. Holt