Votre panier est vide.

Comment prévenir un second AVC : les sept meilleures habitudes

comment éviter un deuxième AVC

Environ 25 % des survivants d’un accident vasculaire cérébral (AVC) subit un second AVC (second stroke). Heureusement, en pratiquant les meilleures habitudes, vous pouvez réduire votre risque.  

Les conseils suivants vous aideront non seulement à réduire le risque d’un second AVC, mais aussi à améliorer votre santé générale. 

7 habitudes qui préviennent un second AVC

Voici sept habitudes de réduire le risque d’un second AVC :

1. Connaître vos facteurs de risque

Une étude de l’Académie Neurologique d’Amérique a démontré que plus de 96 % des patients d’un accident vasculaire cérébral (AVC) qui a subi un second AVC avaient exhibé les signes d’au moins un facteur de risque.

Ça signifie que la sensibilisation est la première étape vers la prévention. Consultez votre médecin afin de déterminer si vous avez des facteurs de risque courants comme l’hypertension artérielle, l’athérosclérose (un amoncellement de plaque sur les parois des artères), cholestérol élevé ou le diabète.  

Connaître vos facteurs de risque peut vous aider à éviter un second AVC. 

2. Surveillez votre tension artérielle

médecin prenant la pression artérielle d'un patient victime d'un AVC pour aider à prévenir un deuxième AVC

On considère l’hypertension artérielle comme le facteur de risque d’un accident vasculaire cérébral (AVC) le plus gérable.  Si vous l’avez, assurez-vous de le surveiller, de prendre des médicaments prescrits par votre médecin et d’avoir toujours votre prochaine recharge à portée de main : parce que manquer ne qu’une dose augmente fort votre risque d’un AVC.

En plus de surveiller l’hypertension et de prendre des médicaments, on peut réduire l’apport en sodium afin d’abaisser la tension artérielle.  

3. Faites suffisamment d’exercice pour transpirer

Patient âgé d'AVC et sa fille s'étirant sur des tapis de yoga sur la plage

Saviez-vous que faire suffisamment d’exercice pour transpirer quelques fois par semaine peut réduire votre risque d’un accident vasculaire cérébral (AVC) par 20 % ? Les activités physiques régulières sont clés dans des programmes de prévention d’un AVC.  

Malheureusement, troubles de la mobilité peuvent empêcher des patients de faire suffisamment d’exercice pour transpirer.  Si vous en avez, essayez de faire au moins des exercices qui élèvent votre rythme cardiaque.  Même certains exercices assis peuvent le faire : pousser un fauteuil roulant si vous en avez un, effectuer rapidement des exercices de bras assis ou marcher d’un bon pas si vous en êtes capable.  De plus, assurez-vous de participer à un programme de rééducation quotidien pour améliorer la motricité.

4. Considérer les chirurgies préventives

Le risque d’un second accident vasculaire cérébral (AVC) augmente avec la présence d’anévrismes : un renflement dans l’artère qui crée une faiblesse dans la paroi du vaisseau, augmentant le risque de rupture (AVC hémorragique). 

Afin de réduire le risque d’un AVC récurrent, si vous avez un anévrisme connu votre médecin pourrait vous recommander chirurgie. 

Il y a deux chirurgies conçues pour aider à gérer le risque d’un AVC : coupures d’anévrisme et enroulements d’anévrisme.  Les deux aident à boucher le flux sanguin, l’empêchant d’entrer l’anévrisme, suscitant une rupture. 

Ces chirurgies sont invasives, alors assurez-vous de discuter des bénéfices et les risques avec votre médecin.

5. Gérer le stress avec les soins personnels

Vivant avec le stress chronique à long terme augmente votre risque d’un accident vasculaire cérébral (AVC) quatre fois et, par conséquence, gérer les niveaux de stress sont clés pour la prévention d’un second AVC.

Nous connaissons que la récupération d’un AVC implique le stress de temps en temps, provenant des préoccupations de santé et des finances.  Faites de votre mieux de pratiquer les soins personnels afin que le stress ne serve pas contre vous. 

Si vous trouvez votre situation trop accablante, parler à votre médecin des médicaments possibles qui peuvent aider votre anxiété. 

6. Nettoyer votre apport

régime pour éviter un deuxième AVC

Votre apport influence de nombreux facteurs de risque d’un accident vasculaire cérébral (AVC) : par exemple, cholestérol élève, athéroscléroses et hypertension artérielle sont tous affectés par les aliments que vous mangez.

La plupart des patients d’AVC consultent une diéticienne à un moment pendant leur récupération.  Assurez-vous de suivre leurs conseils.  En général, la plupart des patients d’AVC sont encouragés de limiter leur apport en sel, nourriture frit, viande rouge et graisses saturées. 

On peut réduire le risque d’un second AVC encore plus en remplaçant ces aliments-là avec les aliments plus sains pour la récupération d’un AVC comme des bleuets, du saumon et des graines de lin.  

Les changements de votre apport peuvent être difficiles, mais ils peuvent également aider à prévenir un second AVC et sauver une vie. 

7. Prenez des vitamines neuro-protective

vitamines pour prévenir un deuxième AVC

Augmenter votre apport en certains nutriments peut aider à prévenir un second accident vasculaire cérébral (AVC).  Nous vous recommandons d’obtenir tous vos nutriments à partir des aliments, mais quelquefois les suppléments peuvent vous aider en acquérir où l’on a besoin d’aide. 

Certains sont des meilleures vitamines pour la récupération d’un AVC sont CoQ10, la vitamine B3 et l’huile de poisson.  Consulter avec votre médecin avant d’acheter des suppléments parce qu’il se peut qu’ils aillent interfèrent avec vos médicaments.

Comment prévenir un second AVC et sauver une vie

Si vous ou un être cher avez récemment subi un accident vasculaire cérébral (AVC), essayez de votre mieux d’incorporer ces conseils dans votre routine quotidienne.  Tandis que certains changements peuvent être difficiles, les bénéfices en valent la peine.  

Assurez-vous de garder votre médecin courant à des changements soudaines de votre routine quotidienne.  Votre médecin comprend plus profondément vos conditions médicaux préexistant, alors il (elle) peut vous fournit des aperçus regardants vos aliments, exercices ou suppléments que vous voulez essayer. 

Nous vous souhaitons bonne chance sur votre chemin de récupération !  Santé !

Vous alimenter : obtenir un livre électronique gratuit sur les exercices de rééducation (25 pages en PDF)

Acquérir notre livre électronique gratuit, rempli de 25 pages d’exercices de rééducation qui figurent des photos des thérapeutes agréés.  S’inscrire ci-dessous pout obtenir une copie !

Dès que là, le lundi vous recevrez notre lettre d’information contenant 5 articles sur la récupération d’un accident vasculaire cérébral (AVC).  

Jamais nous ne vendions votre adresse mail ni vous envoyions des spam : nous vous le garantissons.  

Devenir inspiré par l’histoire d’un survivant d’AVC

Maman s’améliore tous les jours !

« Dès que ma mère, âgée de 84 ans, a subi un AVC le 2 mai, elle manquait complétement le contrôle de son côté droit.  Mais grâce à son équipe médicale de soutien, à son équipe thérapeutique et sa famille, tous travaillant ensemble, elle s’est procurée des résultats remarquables.

Tandis qu’elle lutte encore avec son côté droit, elle peut marcher (avec de l’aide) et la capacité de son bras droit s’améliore de plus en plus.  Pour l’aider, nous avons investi dans le paquet FitMi + MusicGlove + Tablette l’août dernier.

Elle s’active lorsqu’on le lui apporte et elle l’utilise pour 20-30 minutes et, même qu’elle n’ait pas la force pour tout exercice, elle rocke ce dont elle est capable.

Merci d’avoir créé de tels puissants outils pour nous aider à améliorer les patients d’AVC.  Ce que vous faites nous importe fort ! »

– David M. Holt