Votre panier est vide.

10 exercices de pied tombant pour se remettre sur pied en toute confiance et sécurité

femme utilisant une bande de résistance autour du pied pendant la thérapie physique

Le pied tombant est une condition qui affecte la mobilité du pied, rendant la marche difficile.  Heureusement, il existe des moyens de retrouver la mobilité du pied, et l’une des meilleures méthodes consiste à faire des exercices de pied tombant.

Les exercices de pied tombant sont conçus pour aider à renforcer les muscles des extrémités inférieures afin que vous puissiez à nouveau lever le pied normalement.  L’exercice contribue également à stimuler et à recâbler le cerveau, ce qui en fait un moyen efficace de surmonter le pied tombant après un AVC ou une lésion cérébrale.

Vous êtes sur le point de découvrir une douzaine d’exercices pour pieds tombants que vous pouvez commencer à faire chez vous.  À la fin, vous découvrirez d’autres traitements du pied tombant qui peuvent vous aider à améliorer encore vos résultats.

Utilisez les liens ci-dessous pour accéder directement à n’importe quelle section :

Comment la physiothérapie aide-t-elle le pied tombant ?

illustration de l'anatomie de la dorsiflexion et du pied tombant

Le pied tombant (ou la chute du pied) est une affection qui affecte votre capacité à soulever le dessus de votre pied (et la zone des orteils) vers votre tibia.  Ce mouvement est connu sous le nom de dorsiflexion et est important pour une bonne marche et un bon équilibre.

Pour faire bouger vos muscles, votre cerveau doit envoyer des signaux qui indiquent à vos muscles quand se contracter et quand se relâcher. Lorsqu’une lésion cérébrale ou un AVC affecte les zones du cerveau qui envoient ces signaux, cela peut provoquer un pied tombant.

Les exercices de pied tombant permettent de renforcer les muscles de la zone et de recâbler le cerveau afin d’améliorer sa capacité à envoyer les bons signaux pour faire bouger le pied. Ce processus de reconnexion est connu sous le nom de neuroplasticité et est essentiel à la rééducation du pied tombant.

La pratique constante d’exercices thérapeutiques fournit au cerveau la stimulation dont il a besoin pour réapprendre l’aptitude à la dorsiflexion. La plupart des physiothérapeutes renvoient les patients chez eux avec une feuille d’exercices à pratiquer par eux-mêmes à la maison afin d’apporter au cerveau la répétition dont il a besoin pour récupérer.

Maintenant que vous savez pourquoi les exercices de pied tombant sont importants, commençons.

Exercices de physiothérapie pour le pied tombant à domicile

Les exercices de pieds tombants suivants sont présentés par la physiothérapeute Liliana, qui est la même thérapeute qui guide nos exercices de jambes sur YouTube.

Liliana a l’expérience d’aider les patients souffrant de pieds tombants à récupérer leur mobilité en utilisant ces mêmes exercices.
 Voici quelques-uns de ses meilleurs exercices de physiothérapie pour le pied tombant, classés du plus facile au plus difficile :

1. Dorsiflexion de la cheville.  

physiothérapeute avec les jambes croisées utilisant la main pour soulever l'exercice de pied tombant
thérapeute en position finale d'exercices de pied tombant

Commencez cet exercice de pied tombant passif avec la jambe affectée croisée sur l’autre jambe.

Ensuite, utilisez votre bras non affecté pour faire le mouvement de dorsiflexion avec votre pied.  Il s’agit du mouvement exact avec lequel les personnes souffrant d’un pied tombant ont des difficultés, cet exercice est donc un point de départ idéal.

Ce mouvement est passif, ce qui constitue un excellent point de départ pour toute personne dont la mobilité est extrêmement limitée.   Cela permet également de réduire les risques de raideur des muscles du pied et de la cheville en raison du manque de mouvement.

2.  Adduction / Abduction de la cheville

physiothérapeute avec les jambes croisées utilisant la main pour soulever le pied vers le corps
thérapeute déplaçant le pied vers le bas pendant l'exercice de pied tombant

Pour un autre excellent exercice de pied tombant passif, croisez la jambe affectée par-dessus l’autre jambe.  Ensuite, utilisez votre main non affectée pour déplacer la partie orteil du pied de haut en bas (le pied se déplacera d’un côté à l’autre le long de la cheville, la plante du pied étant perpendiculaire au sol).)   Concentrez-vous sur l’initiation de tous les mouvements à partir de votre cheville.

Les exercices passifs sont idéaux pour les patients dont la mobilité est très limitée. Si vous avez déjà un certain mouvement, ajoutez un défi en faisant l’exercice sans l’aide de votre main (c’est-à-dire un « exercice actif »).

3.  Élévation assistée des orteils

thérapeute assis sur une chaise avec un pied sur l'autre
thérapeute montrant des exercices de pied tombant en soulevant son pied avec l'autre pied

L’élévation des orteils est le mouvement le plus difficile à réaliser avec le pied tombant.  Si vous avez des difficultés avec ce mouvement, ce n’est pas grave !  Heureusement, il s’agit d’un autre exercice passif que vous pouvez utiliser pour aider à activer la neuroplasticité et à recâbler le cerveau.

Commencez par placer votre pied affecté sur le dessus de votre pied non affecté.  Ensuite, utilisez votre pied non affecté pour le soulever.  Utilisez des mouvements lents et intentionnels pour aider à stimuler le cerveau.

Levez et abaissez votre pied pendant cet exercice, au total 10 fois ou plus.

4.   Élévation « négatives » des orteils

Un exercice « négatif » consiste à mettre l’accent sur la partie excentrique d’un mouvement.  Avec l’exercice précédent d’élévation, la partie excentrique du mouvement consiste à abaisser le pied.

Pendant cet exercice, nous ne mettrons l’accent que sur la partie excentrique du mouvement.

Commencez par fléchir le pied affecté vers le haut (orteils vers le tibia), comme dans l’exercice 3.  Mais cette fois, au lieu de descendre le pied rapidement, essayez de le descendre aussi lentement que possible.

Ce mouvement est plus avancé car il nécessite un certain contrôle du pied.  Essayez de le faire 10 fois au total avant de passer à l’exercice suivant.

5. Élévations de talon

thérapeute sur une chaise avec les pieds à plat sur le sol
orteils pointés avec les talons sur le sol pour l'exercice de thérapie par pied tombant

Cet exercice de pied tombant actif est l’opposé de l’élévation des orteils.  Même si cela ne semble pas aider le pied tombant, cela permet d’entraîner les muscles environnants.

Pour effectuer des élévations de talons, commencez avec vos pieds à plat sur le sol.  Ensuite, ne posez que vos orteils et décollez vos talons du sol.  Répétez 10 fois.

6.  Éversion de la cheville

physiothérapeute avec les pieds à plat sur le sol et un pied en avant
thérapeute soulevant le bord du pied du sol pour des exercices de pied tombant

Pour cet exercice actif, posez votre pied affecté sur le sol. Ensuite, soulevez le bord extérieur de votre pied et vos orteils, puis relâchez vers le bas.

Concentrez-vous sur le fait d’initier le mouvement à partir de votre pied et de votre cheville et évitez de faire le mouvement avec votre jambe. Répétez 10 fois.

7. Inversion de la cheville

Pour l’inversion de la cheville, commencez dans la même position, mais déplacez le bord intérieur de votre pied et vos orteils vers la ligne médiane de votre corps, puis relâchez vers le bas.

8. Support à une jambe

Se tenir debout sur un pied est un autre excellent moyen d’exercer l’éversion de la cheville et de mettre à l’épreuve la stabilité globale de la cheville.

Les patients presentant le pied tombant qui ont suffisamment de force et d’équilibre peuvent essayer de se tenir debout sur la jambe affectée pendant 15 secondes à la fois.  Assurez vous de vous tenir au dossier d’une chaise pour garder votre stabilité et ne pas tomber.  Le risque de chute est plus élevé chez les patients présentant un pied tombant, ne sautez donc pas cette étape.

9.  Adduction et abduction de la hanche

thérapeute donnant un coup de pied à la jambe vers l'intérieur pour l'exercice des adducteurs de la hanche
thérapeute donnant un coup de pied à la jambe pour un exercice de pied tombant

Bien que cet exercice se concentre sur la jambe, il est également utile pour le pied tombant car un tonus (une rigidité) accru dans la jambe peut également affecter le pied.

Commencez cet exercice pour les membres inférieurs en position assise.   Ensuite, donnez un coup de pied à la jambe concernée vers l’intérieur, en direction de la ligne médiane (adduction de la hanche).  Ensuite, donnez un coup de pied à la jambe concernée vers l’extérieur (abduction de la hanche), comme si vous lanciez un ballon sur le côté.  Répétez l’opération dans les deux sens.

Cet exercice aide à lutter contre le pied tombant car l’amélioration de la mobilité de la jambe a un effet sur les pieds.

10. Rotation de la hanche

thérapeute avec pied sur serviette pour exercice de physiothérapie
thérapeute glissant le pied sur le sol avec une serviette pour l'aider

Pour terminer ces exercices de pied tombant, essayez cet exercice de motricité globale pour les membres inférieures.

En position assise, commencez par placer une serviette sous le pied affecté.  Ensuite, utilisez votre bras pour soutenir la jambe affectée et faites-la glisser vers votre ligne médiane (rotation interne).  Ensuite, poussez sur la jambe et faites-la glisser vers l’extérieur (rotation externe).

Ces deux derniers exercices pour le pied tombant ciblent les jambes, ce qui peut être utile aux patients souffrant d’un pied tombant sévère lorsqu’ils sont associés à d’autres déficiences des membres inférieurs.

Autres méthodes de traitement du pied tombant

Les exercices de pied tombant ne sont pas le seul moyen de récupérer d’un pied tombant. En fait, la récupération est souvent plus rapide lorsque plusieurs traitements de rééducation sont effectués.

Vous trouverez ci-dessous les traitements les plus populaires, classés du moins invasif au plus invasif.  Parlez-en à votre thérapeute pour savoir quelles sont les recommandations qui vous conviennent.

Exercice passif

L’exercice passif est un excellent traitement du pied tombant, utile pour toute personne qui n’a pas de mobilité dans le pied.

Comme nous l’avons vu dans le premier exercice, au début de cet article, l’exercice passif consiste à aider le pied à effectuer un mouvement.  Cela permet d’améliorer le flux sanguin et d’activer la neuroplasticité, ce qui facilite la récupération du pied tombant après une blessure neurologique telle qu’un AVC.

Matériel pour la rééducation à domicile

De nombreux patients ont des difficultés à pratiquer des exercices de pied tombant à la maison.  Non pas parce qu’ils ne savent pas quoi faire (après tout, il y a une douzaine d’idées dans ce seul article), mais parce qu’ils ne ressentent aucune motivation ou obligation.

Ce problème est résolu grâce à des équipements d’exercice de rééducation de haute technologie, comme le FitMi de Flint Rehab.  L’appareil transforme cette feuille de travail écrite en une expérience interactive qui vous motive à faire de l’exercice.  Découvrez comment un patient victime d’un AVC, Ron, a retrouvé la mobilité de ses pieds grâce à FitMi:

un patient d'AVC tenant un équipement d'exercice pour le pied tombant

« Avec FitMi, j’ai un retour immédiat, mais aussi hebdomadaire, sur mes progrès. Je m’amuse beaucoup avec ce produit.  J’ai également constaté des résultats dans le monde réel.

Je conduis maintenant avec un seul pied au lieu des deux, car je peux maintenant atteindre les pédales d’accélérateur et de frein avec mon pied droit.  Et je peux activer le bouton du pilote automatique avec ma main droite.  Ces réalisations sont dues aux exercices et au feedback de FitMi ».  -Ronald

En savoir plus sur ce dispositif de rééducation fondé sur des données probantes »

Stimulation électrique  

En dehors des exercices de pied tombant, la stimulation électrique est l’un des meilleurs traitements complémentaires pour les problèmes de mobilité après un AVC.

La stimulation électrique consiste à appliquer des courants électriques aux nerfs et aux muscles à travers la peau. Il a été démontré qu’il contribue à améliorer le pied tombant et la démarche des patients victimes d’un AVC.  De nombreuses études montrent que la combinaison de la stimulation électrique avec des exercices de rééducation donne des résultats encore meilleurs.

Travaillez avec un physiothérapeute pour apprendre où placer les électrodes. En fonction des muscles affectés dans le pied et la jambe, ils seront ajustés en conséquence.

Attelles de pied et de cheville

Les orthèses de pied et de cheville offrent un soutien au pied afin qu’il ne traîne pas sur le sol, ce qui contribue à améliorer votre sécurité.  Demandez à votre thérapeute de vous recommander une orthèse pour pied tombant adaptée à vos besoins.

Si les orthèses sont souvent nécessaires et très bénéfiques, il est important de comprendre qu’elles constituent une technique de compensation et qu’elles peuvent encourager la dépendance à l’orthèse.  Lorsque les muscles du pied et de la partie inférieure de la jambe sont négligés, les conditions s’aggravent souvent.

Pour éviter que l’affection ne s’aggrave, l’utilisation d’une orthèse doit s’accompagner d’exercices réguliers de pied tombant afin de favoriser la rééducation et d’éviter une non-utilisation apprise.

Chirurgie

Si le pied tombant ne s’est pas amélioré après une rééducation cohérente à long terme, un transfert de nerf peut être envisagé.  Cette opération consiste à prélever des « nerfs donneurs » dans d’autres parties du corps et à les transférer dans la zone touchée.

La chirurgie est un traitement invasif qui ne doit être envisagé qu’en dernier recours.  Les médecins recommandent généralement la chirurgie si le pied tombant ne s’est pas amélioré après 6 à 12 mois de rééducation conséquente.

Stimuler le cerveau pour améliorer la mobilité des pieds

La première ligne de défense contre le pied tombant est l’exercice de rééducation.  Une pratique régulière et constante permet de reconnecter le cerveau et d’améliorer la mobilité du pied et des membres inférieurs.

En associant des exercices de rééducation à d’autres techniques, telles que la stimulation électrique, les patients peuvent encore accélérer la récupération.  Lorsque le pied tombant est sévère, les patients peuvent commencer par des exercices passifs et progresser ensuite.

Nous espérons que ce guide vous a aidé à comprendre vos options pour surmonter le pied tombant.

Vous alimenter : obtenir un livre électronique gratuit sur les exercices de rééducation (25 pages en PDF)

Acquérir notre livre électronique gratuit, rempli de 25 pages d’exercices de rééducation qui figurent des photos des thérapeutes agréés.  S’inscrire ci-dessous pout obtenir une copie !

Dès que là, le lundi vous recevrez notre lettre d’information contenant 5 articles sur la récupération d’un accident vasculaire cérébral (AVC).  

Jamais nous ne vendions votre adresse mail ni vous envoyions des spam : nous vous le garantissons.  

Devenir inspiré par l’histoire d’un survivant d’AVC

Maman s’améliore tous les jours !

« Dès que ma mère, âgée de 84 ans, a subi un AVC le 2 mai, elle manquait complétement le contrôle de son côté droit.  Mais grâce à son équipe médicale de soutien, à son équipe thérapeutique et sa famille, tous travaillant ensemble, elle s’est procurée des résultats remarquables.

Tandis qu’elle lutte encore avec son côté droit, elle peut marcher (avec de l’aide) et la capacité de son bras droit s’améliore de plus en plus.  Pour l’aider, nous avons investi dans le paquet FitMi + MusicGlove + Tablette l’août dernier.

Elle s’active lorsqu’on le lui apporte et elle l’utilise pour 20-30 minutes et, même qu’elle n’ait pas la force pour tout exercice, elle rocke ce dont elle est capable.

Merci d’avoir créé de tels puissants outils pour nous aider à améliorer les patients d’AVC.  Ce que vous faites nous importe fort ! »

– David M. Holt