Votre panier est vide.

10 exercices qui améliorent le pied tombant après un AVC

femme utilisant une bande de résistance autour du pied pendant la thérapie physique

Le pied tombant est une maladie qui affecte la mobilité du pied, rendant ainsi la marche difficile.  Heureusement, il y a des moyens qu’on peut en profiter pour rétablir cette mobilité, et l’un des meilleurs est d’effectuer les exercices conçus singulièrement pour la traiter.

Ces exercices se concentrent sur la fortification des muscles au bas du membre afin que vous puissiez encore enlever le pied comme d’habitude.  L’exercice lui-même aide aussi à stimuler et recâbler le cerveau, ce qui le rend très efficace pour surmonter le pied tombant après une blessure cérébrale.   

Cet article vous présentera une douzaine d’exercices visant le pied tombant que vous pouvez effectuer au domicile.  À la fin, vous découvrez d’autres traitements du pied tombant qui peuvent augmenter encore vos résultats. 

Comment est-ce que la physiothérapie aide le pied tombant ?

Le pied tombant est une maladie qui affecte la capacité d’enlever le bout du pied (et la région où se trouvent les orteils) vers le tibia.  Ce mouvement s’appelle la dorsiflexion et il importe en marchant proprement et en entretenant l’équilibre.

Un dessein du pied et de la cheville vous montre la dorsiflexion, qui est le mouvement affecté par le pied tombant, une maladie courante après un AVC.

Pour bouger les muscles, il faut que le cerveau les envoie des signaux qui leur indiquent quand ils doivent les contracter et relâcher.  Lorsqu’une blessure cérébrale ou un AVC affecte les régions du cerveau qui sont responsables d’envoyer ces signaux, il peut mener au pied tombant. 

Les exercices qui visent le pied tombant aident à fortifier les muscles dans cette région ainsi qu’à recâbler le cerveau pour améliorer sa capacité à y émettre des messages propres.  Ce processus-ci s’appelle la neuroplasticité et constitue la clé de la récupération de la mobilité du pied.   

En effectuant assidument les exercices thérapeutiques, on fournit au cerveau la stimulation nécessaire pour qu’il puisse réapprendre la capacité de dorsiflexion.  La plupart des physiothérapeutes fournissent à leurs patients des feuilles d’exercices qu’ils peuvent faire au domicile et qui fournissent au cerveau le niveau de répétition dont il a besoin pour récupérer.      

Maintenant que vous comprenez pourquoi importent les exercices qui visent le pied tombant, commençons à les faire. 

Les exercices de physiothérapie au domicile qui améliorent le pied tombant

Les exercices suivants visent le pied tombant et sont présentés par Liliana, un docteur de physiothérapie. Elle est la même physiothérapeute qui dirige nos exercices de la jambe sur YouTube.

Liliana aidait beaucoup de patients à rétablir la mobilité avec précisément ces exercices, et voici quelques-uns des meilleurs pour améliorer le pied tombant, arrangés du plus facile au plus dur. 

1. La dorsiflexion de la cheville

Une thérapeute vous montre la première étape d'un exercice de la cheville qui vise le pied tombant.
Une thérapeute vous montre la deuxième étape d'un exercice de la cheville qui vise le pied tombant.

Commencez par croiser les jambes, l’une affectée sur le dessus.  Ensuite, servez-vous du bras indemne pour effectuer le mouvement de dorsiflexion : c’est juste le mouvement que les patients du pied tombant ont du mal à effectuer, alors c’est un excellent point de départ.   

C’est aussi un mouvement passif qui sert également d’un point de départ pour qui que ce soit ayant des troubles de la mobilité, et il réduira le risque de subir une raideur provenant d’un manque de mouvement.   

2. L’adduction et l’abduction de la cheville

Une thérapeute vous montre un exercice de l'adduction de la cheville qui vise le pied tombant.
Une thérapeute vous montre un exercice de l'abduction de la cheville qui vise le pied tombant.

Pour commencer un autre grand exercice passif qui vise le pied tombant, croisez les jambes avec celle qui est affectée sur le dessus.  Ensuite, servez-vous de la main indemne pour bouger l’avant du pied (où résident les orteils) de haut en bas (d’une façon que le pied bougera d’un côté de la cheville à l’autre en gardant le bas du pied perpendiculaire au sol).  Tenez-vous à utiliser la cheville pour commencer le mouvement.

Les exercices passifs conviennent particulièrement aux patients dont la mobilité est sévèrement affectée.  Si vous possédez déjà quelque mouvement, augmentez la difficulté en essayant d’effectuer cet exercice sans l’aide de votre main (c.-à.-d. en rendant l’exercice actif). 

3. Enlever les orteils avec de l’aide

Une thérapeute se sert de son pied indemne pour aider à enlever les orteils de son pieds affecté dans un exercice qui vise le pied tombant.
Une thérapeute se sert de son pied indemne pour aider à reposer les orteils de son pied affecté dans un exercice qui vise le pied tombant.

Enlever les orteils constitue le mouvement le plus difficile avec le pied tombant.  Alors, avoir du mal à l’effectuer est juste !  Heureusement, il y a un autre exercice passif dont vous pouvez profiter pour aider à activer la neuroplasticité et recâbler le cerveau.   

On commence par poser le pied affecté sur celui qui est indemne.  Ensuite, servez-vous de celui-ci pour enlever celui-là, vous tenant aux mouvements doux et intentionnels pour aider à stimuler le cerveau. 

Répétez ce mouvement de haut en bas au moins dix fois pendant cet exercice. 

4. Laisser tomber les orteils

Cet exercice s’en concentre sur le mouvement opposé : où on repose le pied après l’avoir enlevé.   

Commencez par enlever le pied affecté (vers le tibia), tout comme dans l’exercice précédent, mais reposer le pied aussi lentement que vous le pouvez. 

Ce mouvement est plus difficile parce qu’il exige du contrôle du pied.  Essayer de l’effectuer pour un total de 10 fois avant de partir pour le prochain exercice.  

5. Enlever les talons

Une thérapeute pose ses pieds pour effectuer un exercice bilatéral qui vise le pied tombant.
Une thérapeute s'élève sur la pointe des pieds en effectuant un exercice bilatéral qui vise le pied tombant.

Cet exercice actif visant le pied tombant est une sorte d’opposé de celui où on enlève les orteils, et quoiqu’il puisse ne pas sembler aider directement le pied tombant, il aidera à entrainer les muscles environnants. 

Pour commencer, posez les pieds plats contre le sol.  Puis, pointez les orteils et enlevez les talons du sol.  Répétez-le dix fois.

6. L’éversion de la cheville

Une thérapeute pose les pieds pour effectuer un exercice de l'aversion de la cheville qui vise le pied tombant.
Une thérapeute effectue un exercice de l'aversion de la cheville qui vise le pied tombant.

Pour effectuer cet exercice actif qui vise le pied tombant, posez le pied affecté sur le sol.  Ensuite, soulevez le bord extérieur du pied et les orteils, puis relâchez-les tous. 

Tenez-vous à commencer le mouvement au pied et à la cheville et évitez de faire le mouvement avec les jambes.  Répétez-le 10 fois. 

7. Inverser la cheville 

Pour inverser la cheville, commencez dans la même position, mais soulevez le bord intérieur du pied, ainsi que les orteils, vers le centre du corps.  Puis relâchez-les tous. 

8. Se tenir sur une seule jambe

Se tenir sur une jambe constitue un autre grand moyen d’exercer les chevilles à l’éversion et d’affronter leur stabilité générale. 

Les patients atteints du pied tombant qui possède assez de force et d’équilibre peuvent essayer de se tenir sur une jambe pour 15 secondes à la fois.  Vous devez empoigner le dos d’une chaise pour assurer votre stabilité et éviter une chute : dont le risque est élevé pour ceux qui subissent le pied tombant. 

9. L’adduction et l’abduction de la hanche

Une thérapeute effectuer une exercice de l'adduction de la hanche pour rendre le noyau fort, ce qui contribue à améliorer le pied tombant.
Une thérapeute effectue un exercice de l'abduction de la hanche pour rendre le noyau fort, ce qui contribue à améliorer le pied tombant.

Quoique cet exercice vise la jambe, il améliore encore le pied tombant en traitant une raideur de la jambe qui peut affecter le pied. 

D’abord, asseyez-vous, puis bougez la jambe affectée vers la ligne médiane du corps (l’adduction de la hanche).  Puis, bougez-la à l’extérieur (l’abduction de la hanche), comme si vous tapiez dans un ballon.  Répétez-le en alternant les deux mouvements.    

Cet exercice améliore le pied tombant parce que le progrès avec la mobilité des jambes répand ses bénéfices sur les pieds. 

10. Faire tourner les hanches

Une thérapeute se pose pour effectuer un exercice en faisant tourner les hanches qui rend le noyau fort, ce qui contribue à améliorer le pied tombant.
Une thérapeute effectue un exercice en faisant tourner les hanches pour rendre le noyau fort, ce qui contribue à améliorer le pied tombant.

Enfin, le dernier exercice qu’on vous présente pour améliorer le pied tombant est un exercice général de la motricité des membres inférieurs. 

Assis, posez une serviette sous le pied affecté.  Ensuite, servez-vous du bras pour glisser la jambe et les orteils vers la ligne médiane du corps (une rotation vers l’intérieur).  Puis, poussez et glissez la jambe et les orteils vers l’extérieur (une rotation vers l’extérieur).   

Ces deux derniers exercices visent les jambes, ce qui peut s’avère utile pour les patients qui subissent un sévère cas de pied tombant avec d’autres troubles des membres inférieurs. 

Voir plus : une vidéo d’exercices visant le pied tombant

Si vous voulez plus de guidance visuelle, voici une grande vidéo d’exercices qui visent le pied tombant, présentée sur YouTube par un physiothérapeute bien connu.

Bob et Brad sont des physiothérapeutes populaires sur YouTube.  Quoiqu’ils ne spécialisent pas dans la rééducation après un AVC, comme Liliana, leur vidéo contient des exercices similaires tels que les mouvements excentriques et l’adduction de la hanche. 

Au début, choisissez les exercices qui vous semblent le plus confortables, puis accroitrez le niveau de difficulté.  Au cas idéal, vous travailliez avec votre propre thérapeute pour traiter le pied tombant et vous exerciez entre-temps au domicile. 

Si votre assurance couvre la thérapie ambulatoire, il vaut la peine de prévoir un rendez-vous avec un physiothérapeute qui comprend les complexités du corps humain et peut vous fournir des exercices hors de ceux présentés dans cet article. 

D’autres méthodes pour traiter le pied tombant

Les exercices qui visent le pied tombant ne sont pas le seul moyen de le traiter.  En effet, la récupération se passe souvent plus vite en poursuivant plusieurs méthodes de rééducation. 

Vous trouverez ci-dessous les traitements les plus populaires, arrangés des moins invasifs aux plus invasifs.  Parler à votre thérapeute pour déterminer lesquels vous conviendront le mieux.

Les exercices passifs

Les exercices passifs constituent un grand traitement du pied tombant pour tous qui n’ont aucune mobilité du pied.   

Comme dans le premier exercice ci-dessus, les exercices passifs impliquent qu’on aide le pied en effectuant les mouvements : ce qui aide à améliorer le flux sanguin et à activer la neuroplasticité, aidant ainsi la récupération de la mobilité du pied après une blessure neurologique comme les AVC. 

Les appareils de fitness conçus pour se rééduquer au domicile

De nombreux patients ont du mal à effectuer les exercices au domicile pour traiter le pied tombant : pas parce qu’ils ne savent pas quoi faire (après tout, il y a une douzaine d’idées dans cet article), mais parce qu’ils manquent de motivation et d’un sens de responsabilité. 

On peut résoudre ce problème en profitant des appareils de fitness qui emploient la technologie de pointe, comme le FitMi thérapie au domicile de Flint Rehab.  Cet appareil transforme les feuilles d’exercices écrits en expérience interactive qui vous encourage à vous exercer.  Voir comment le patient Ron a rétabli la mobilité du pied en se servant du FitMi :

Un patient vous adresse de devant son ordinateur avec le FitMi après en avoir vous donné son avis.

« Le FitMi me donne des réactions immédiates ainsi qu’hebdomadaires afin que je puisse voir mon progrès.  Ce produit m’amuse beaucoup, et je constatais aussi des résultats pratiques. 

Je conduis maintenant avec un pied au lieu des deux parce que je peux faire fonctionner encore l’accélérateur et la pédale de frein avec seulement le pied droit.  Je peux également manier le bouton du régulateur de vitesse avec la main droite, et ces accomplissements proviennent des exercices et réactions du FitMi. »

-Ronald

En savoir plus sur cet appareil de rééducation fondé sur les preuves

La stimulation électrique

Hors des exercices qui visent le pied tombant, la stimulation électrique est l’un des meilleurs traitements complémentaires pour améliorer la mobilité après un AVC. 

La stimulation électrique implique l’application des courants électriques à la peau, les nerfs, et les muscles.  On a montré qu’elle améliore le pied tombant et la démarche de patients atteints d’AVC.  De nombreuses études montrent que l’incorporation de la stimulation électrique aux exercices de rééducation mène aux résultats encore meilleurs. 

Travaillez avec un physiothérapeute pour apprendre où on doit poser les électrodes, ce qui dépend sur les muscles particuliers du pied et de la jambe qui sont affectés. 

Orthèses cheville-pied

Une orthèse cheville-pied conçue pour contrarier le pied tombant.

Les orthèses cheville-pied soutiennent le pied afin qu’il ne traine pas sur le sol, ce qui améliore aussi votre sécurité en marchant.  Demandez à votre thérapeute de vous recommander une orthèse pour traiter le pied tombant qui vous convient. 

Tandis que les orthèses sont souvent nécessaires et avantageuses, on doit se rappeler qu’elles sont une technique de compensation dont on ne doit pas dépendre : la négligence des muscles inférieurs de la jambe y empire souvent les troubles antérieurs. 

Pour prévoir cet effet, encourager la récupération et éviter l’apprentissage de la non-utilisation, on doit s’engager aux exercices qui visent le pied tombant lorsqu’on se sert d’une orthèse.

La chirurgie

Si le pied tombant ne s’améliore pas après une rééducation assidue à long terme, on peut considérer un transfert de nerfs. Dans cette chirurgie, on prend des nerfs d’autres régions du corps et les transfère aux régions affectées. 

La chirurgie constitue un traitement invasif, alors on ne doit l’utiliser qu’en dernier ressort.  C’est souvent le cas que les médecins conseilleront une chirurgie si le pied tombant reste 6-12 mois de rééducation sans amélioration. 

Stimuler le cerveau pour améliorer la mobilité du pied

Les exercices de rééducation forment la première ligne de défense contre le pied tombant.  S’engager assidument aux exercices de rééducation aide à recâbler le cerveau et à améliorer la mobilité du pied et des membres inférieurs. 

En incorporant à ces exercices d’autres techniques, comme la stimulation électrique, les patients peuvent augmenter encore leur récupération.  Où le pied tombant est sévère, les patients peuvent commencer par les exercices passifs et accroître le niveau de difficulté.

Nous espérons que ce guide vous a aidé en comprenant les moyens disponibles qui peuvent vous aider à surmonter le pied tombant. 

Vous alimenter : obtenir un livre électronique gratuit sur les exercices de rééducation (25 pages en PDF)

les exercices de tout le corps

Acquérir notre livre électronique gratuit, rempli de 25 pages d’exercices de rééducation qui figurent des photos des thérapeutes agréés.  S’inscrire ci-dessous pout obtenir une copie !

Jamais nous ne vendions votre adresse mail ni vous envoyions des spam : nous vous le garantissons.  

Devenir inspiré par l’histoire d’un survivant d’AVC

Maman s’améliore tous les jours !

« Dès que ma mère, âgée de 84 ans, a subi un AVC le 2 mai, elle manquait complétement le contrôle de son côté droit.  Mais grâce à son équipe médicale de soutien, à son équipe thérapeutique et sa famille, tous travaillant ensemble, elle s’est procurée des résultats remarquables.

Tandis qu’elle lutte encore avec son côté droit, elle peut marcher (avec de l’aide) et la capacité de son bras droit s’améliore de plus en plus.  Pour l’aider, nous avons investi dans le paquet FitMi + MusicGlove + Tablette l’août dernier.

Elle s’active lorsqu’on le lui apporte et elle l’utilise pour 20-30 minutes et, même qu’elle n’ait pas la force pour tout exercice, elle rocke ce dont elle est capable.

Merci d’avoir créé de tels puissants outils pour nous aider à améliorer les patients d’AVC.  Ce que vous faites nous importe fort ! »

– David M. Holt