Votre panier est vide.

L’entraînement à la marche après un AVC : comment s’y prendre bien

stroke patient holding cane before gait training exercises

L’entraînement à la marche a simplement pour but l’amélioration de votre capacité à marcher. On peut en avoir besoin dans diverses circonstances, telles qu’à la suite d’une blessure physique, comme après avoir brisé un os. Mais, cet article va se concentrer sur l’entraînement à la marche après une blessure neurologique, comme un AVC, où l’on aborde cet entraînement d’une façon un peu unique. Puis, on vous fournira des exercices et des méthodes de rééducation qui vous aideront à vous remettre sur pied. 

L’entraînement à la marche : améliorer votre capacité à marcher

Après un AVC, les troubles de la marche impliquent que le cerveau a du mal à envoyer des signaux propres aux muscles de la jambe. Cela rend difficiles leurs mouvements et ainsi la capacité à marcher. 

Plus précisément, les survivants d’AVC peuvent se battre pour :  

  • faire la dorsiflexion (la capacité de soulever l’avant du pied vers le tibia)
  • plier le genou ou étendre la jambe
  • plier la cuisse à la hanche

Pour vous aider avec ces problèmes, votre physiothérapeute va vous guider dans l’entraînement à la marche. 

Cet entraînement a pour but principal de vous aider à activer la neuroplasticité et à recâbler le cerveau. Bref, il veut améliorer la capacité du cerveau à envoyer des signaux propres aux jambes.   

D’autres buts de cet entraînement sont de :

  • fortifier et coordonner les jambes
  • réentraîner les réponses volontaires des groupes de muscles inférieurs
  • augmenter la flexibilité, l’équilibre et la santé cardiovasculaire

En effet, l’entraînement à la marche est le meilleur moyen d’y arriver. 

L’entraînement à la marche après un AVC

Un entraînement effectif doit viser les jambes, bien sûr, mais il s’agit de plus que ça : la marche implique tout le corps, ainsi qu’une coordination entre ses membres et son noyau. 

Alors, les exercices suivants, présentés par deux docteurs en physiothérapie, Liliana et Cassie, visent tous les groupes de muscles nécessaires pour améliorer l’équilibre et la coordination de votre marche.

1. Marcher au pas à la chaise

ergothérapeute levant la jambe droite grâce à des exercices d'entraînement à la marche
ergothérapeute levant la jambe gauche pour l'entraînement à la marche

Selon le nom, on fait cet exercice assis !

  • Commencer assis.
  • Soulever la jambe affectée vers la poitrine. 
  • La remettre.
  • Changer de jambe et faites l’exercice à nouveau.
  • Continuer d’alterner de l’une jambe à l’autre.  

Essayer de garder le dos tout droit et les mouvements contrôlés. Pour pousser encore plus loin, on peut faire une pause en haut pendant quelques secondes : ce qui est le moyen le plus rapide de fortifier les muscles. 

2. Étendre le genou

thérapeute assis et sortant la jambe droite
thérapeute soulevant la jambe gauche

Les extensions du genou sont un exercice préliminaire de la marche, vu que la marche nécessite qu’on plie et étende les genoux en permanence.

  • Commencer assis.
  • Étendre la jambe jusqu’à ce qu’elle soit parallèle au sol (dépliez doucement le genou et essayez d’éviter de le bloquer complètement).
  • Ensuite, remettre délicatement le pied sur le sol.
  • Changer de jambe et répéter l’exercice.
  • Continuer d’alterner de l’une jambe à l’autre.   

Voir Liliana, une docteur en physiothérapie, montrer comment faire plus d’exercices de la jambe dans ce vidéo :

Maintenant, passons aux exercices de l’équilibre et du noyau qui visent l’amélioration de votre marche. 

3. Tapoter les orteils

physiothérapeute démontrant des exercices d'entraînement à la marche sur la table de thérapie

La fortification du noyau est essentielle au rétablissement de la marche, et cet exercice en particulier vise tous les muscles du noyau.

  • Commencer par s’allonger sur le dos.
  • Plier les genoux à 90 degrés
  • Soulever les jambes jusqu’à ce que les tibias se trouvent parallèles au sol (cet exercice doit engager tout votre noyau).
  • Remettre doucement une jambe (toujours pliées à 90 degrés) et tapoter le sol avec le pied.
  • Soulever la jambe à nouveau.
  • Changer de jambe et répétez l’exercice.
  • Continuer d’alterner de l’une jambe à l’autre.  

Se concentrer sur l’utilisation du noyau, et maintenir toujours les jambes pliées à 90 degrés. 

4. Genou à la poitrine

physiothérapeute montrant aux patients victimes d'un AVC l'exercice de la démarche
  • Commencer par s’allonger dans une position confortable.
  • Serrer les genoux contre la poitrine.
  • Tenant la jambe gauche avec votre main, allonger la jambe droite sur le sol.
  • Soulever la jambe à nouveau.
  • Changer de jambe.
  • Continuer d’alterner de l’une jambe à l’autre.  

Essayer de faire cet exercice utilisant seulement les muscles du noyau (pas ceux de la jambe). 

5. Se planter comme un flamant rose

Tout à fait : dans cet exercice, il s’agit de se planter comme un flamant rose.

  • Essayer de se tenir debout d’une jambe pendant 30 secondes (saisir une chaise, un comptoir ou une table pour augmenter la stabilité).
  • Changer de jambe et répéter l’exercice.
  • Continuer d’alterner de l’une jambe à l’autre.  

Si vous êtes prêt pour un autre défi, ne saisissez rien — pourtant, assurez-vous qu’il n’y ait pas de risque de tomber.

6. Soulever la jambe au côté

  • Commencer par se tenir debout.
  • Essayer de soulever une jambe d’environ 45 degrés au côté.
  • Maintenir cette position pendant quelques secondes.
  • Remettre la jambe.
  • Changer de jambe et répéter l’exercice.
  • Continuer d’alterner de l’une jambe à l’autre.  

Voir Cassie, une docteur de physiothérapie, montrer comment faire plus d’exercices du noyau dans ce vidéo :

Maintenant, passons aux exercices du pied conçus pour améliorer la marche et la stabilité.  7. La dorsiflexion de la cheville

ergothérapeute montrant des exercices d'entraînement à la marche pour vos pieds
OT montrant l'exercice du pied pour l'entraînement à la marche

Cet exercice vous aidera à rétablir votre pied et à en améliorer certaines séquelles, telles que le pied tombant après un AVC.

  • Commencer assis.
  • Croiser la jambe affectée au-dessus de la jambe indemne.
  • Aider votre pied à faire un mouvement de dorsiflexion (voir image 1) en utilisant la main indemne pour soulever l’avant du pied vers le genou.
  • Maintenant, faire un mouvement de flexion plantaire (image 2) en étendant le pied vers le bas.

Pour plus d’un défi, essayer de faire cet exercice sans l’aide de votre main (ce qui rend cet exercice actif au lieu d’un exercice passif).

8. Soulèvements assistés des orteils

thérapeute avec un pied sur l'autre
thérapeute soulevant le pied avec l'autre pied

Cet exercice peut s’avérer difficile si vous avez un pied tombant, pourtant, il peut aider à le traiter en réentraînant le cerveau à envoyer des signaux propres au pied.

  • Commencer assis.
  • Placer le pied indemne au-dessous du pied affecté.
  • Utiliser le pied indemne pour aider à soulever le pied affecté.
  • Les remettre doucement tous les deux.

Une fois que vous pouvez faire cet exercice sans aide, essayer sa version active pour un défi supplémentaire.

9. Soulever les talons

thérapeute avec les pieds à plat sur le sol
ergothérapeute aux orteils pointus

C’est un exercice avancé de la marche.

  • Commencer par poser les pieds à plat sur le sol.
  • Pointer les orteils.
  • Soulever les talons du sol.
  • Remettre doucement les pieds.
  • Répéter l’exercice.

Bien que cela conclue notre liste d’exercices de la marche, votre rétablissement ne doit pas s’y arrêter ! Il y a beaucoup d’autres méthodes pour activer vos résultats et pour vous remettre plus rapidement sur pied.

D’autres méthodes de l’entraînement à la marche

Les exercices ci-dessus ne sont qu’un moyen d’améliorer votre marche après un AVC. 

Voici d’autres méthodes pour rétablir votre marche :

  • La fortification. L’atrophie est plutôt commune après un AVC. Alors, on peut bien profiter d’un peu de fortification. Pourtant, soyez conscient que la fortification traite les effets d’une atrophie musculaire, tandis que les exercices de la rééducation sont conçus pour traiter la cause fondamentale.   
  • L’équilibre et l’entraînement du noyau. Les exercices de l’équilibre et du noyau aident tous deux à améliorer la marche, parce que la marche implique tout le corps : elle nécessite des mouvements coordonnés des pieds, des jambes et du noyau.   
  • L’entraînement spécifique à la tâche. Dans l’entraînement à la marche, il s’agit simplement de la marche, ce qui se mêle avec cet entraînement-ci, dans lequel il s’agit de la capacité de faire des tâches. Alors, vous pouvez profiter des deux. Par exemple, l’un de ces programmes, ou peut-être un programme de rééducation hospitalière peuvent vous offrir des équipements utiles dont vous pouvez profiter, tels qu’un tapis roulant assisté par la gravité. D’ailleurs, si vous arrivez à marcher, soit avec une marchette ou une canne, soit tout seul, vous devriez marcher autant que possible (y compris en faisant des tâches).  
  • La stimulation électrique. Selon les études, ajouter une stimulation électrique aux muscles affectés pendant vos exercices peut aider à augmenter vos résultats. Assurez-vous que votre thérapeute vous explique où vous devez placer les électrodes, parce que cela diffère pour tout le monde ! 
  • Les appareils d’exercice à la maison de pointe. L’entraînement à la marche nécessite un haut niveau de répétition d’exercices pour stimuler le cerveau et activer la neuroplasticité. C’est là où les appareils de pointe, comme le FitMi de Flint Rehab, peuvent être vraiment utiles. Beaucoup de patients ont remarché et conduit à nouveau en utilisant assidument le FitMi.

C’est souvent le cas que mieux vaut faire une combinaison de méthodes de rééducation : alors, essayez d’incorporer les méthodes ci-dessus à votre entraînement.  

Et, comme toujours, assurez-vous que votre médecin ou votre thérapeute approuvent tout changement de votre régime avant de le réaliser. 

Les avantages de l’entraînement à la marche après un AVC

Tout d’abord, l’entraînement à la marche à la capacité de prévenir une chute après un AVC en vous rendant capable de vous stabiliser si vous perdez l’équilibre. En plus de cette sécurité, un bon programme de rééducation assidue peut aussi vous aider à vous remettre sur pied et à revenir aux activités que vous aimez.    

Concentrez-vous sur le haut niveau de répétition des exercices qui aidera votre cerveau à se recâbler. Visez les exercices du corps, des pieds et des jambes qui amélioreront votre coordination et votre équilibre. Vous pouvez aussi y incorporer des appareils de rééducation, tels que la stimulation électrique et le FitMi thérapie à domicile pour atteindre des résultats encore plus rapidement. Nous espérons que la présentation de cet entraînement et des méthodes supplémentaires vous aide à rétablir votre marche et à regagner votre indépendance après un AVC !   

Vous alimenter : obtenir un livre électronique gratuit sur les exercices de rééducation (25 pages en PDF)

les exercices de tout le corps

Acquérir notre livre électronique gratuit, rempli de 25 pages d’exercices de rééducation qui figurent des photos des thérapeutes agréés.  S’inscrire ci-dessous pout obtenir une copie !

Jamais nous ne vendions votre adresse mail ni vous envoyions des spam : nous vous le garantissons.  

Devenir inspiré par l’histoire d’un survivant d’AVC

Maman s’améliore tous les jours !

« Dès que ma mère, âgée de 84 ans, a subi un AVC le 2 mai, elle manquait complétement le contrôle de son côté droit.  Mais grâce à son équipe médicale de soutien, à son équipe thérapeutique et sa famille, tous travaillant ensemble, elle s’est procurée des résultats remarquables.

Tandis qu’elle lutte encore avec son côté droit, elle peut marcher (avec de l’aide) et la capacité de son bras droit s’améliore de plus en plus.  Pour l’aider, nous avons investi dans le paquet FitMi + MusicGlove + Tablette l’août dernier.

Elle s’active lorsqu’on le lui apporte et elle l’utilise pour 20-30 minutes et, même qu’elle n’ait pas la force pour tout exercice, elle rocke ce dont elle est capable.

Merci d’avoir créé de tels puissants outils pour nous aider à améliorer les patients d’AVC.  Ce que vous faites nous importe fort ! »

– David M. Holt