Votre panier est vide.

Comment faire de la rééducation rapidement après un AVC en 11 étapes

learn how to recover from stroke quickly in 11 foolproof steps

Sur la voie de la rééducation, il peut être tentant de chercher des méthodes pour se récupérer rapidement d’un AVC. Heureusement, il existe des moyens de maximiser votre potentiel, mais il est également important de reconnaître qu’il n’y a pas de solution miracle pour guérir le cerveau.

Chaque AVC est particulier et, par conséquent chaque récupération est unique. Cela signifie que tous les patients se récupèrent à des vitesses différentes, en fonction des facteurs qui leur sont uniques.

Heureusement, il existe des recommandations qui peuvent vous aider à améliorer l’efficacité et l’efficience de votre récupération. Cette publication fournit des informations sur ces conseils.

Utiliser la neuroplasticité pour faire la rééducation rapidement d’un AVC

 Saviez-vous que le cerveau peut se récupérer d’une blessure et se guérir lui-même après un AVC ? Ce processus est appelé neuroplasticité.

La neuroplasticité permet au cerveau de se réorganiser et de se reconfigurer pour être le plus efficace possible. Lorsqu’un AVC a endommagé des parties du cerveau, la neuroplasticité encourage les zones saines du cerveau à prendre le relais.

Cependant, pour favoriser la rééducation, le cerveau a besoin d’une stimulation constante. Lorsque vous répétez régulièrement une pensée ou une tâche, le cerveau essaie de devenir plus efficace pour cette pensée ou cette tâche.

Encouragez la neuroplasticité en vous concentrant sur des activités qui stimulent et reconnectent votre cerveau. Ce post contient 11 conseils utiles sur la façon de le faire.

Avant de nous plonger dans le vif du sujet, nous aimerions ajouter une remarque sur les « vendeurs d’huile de serpent ». Soyez très prudent si quelqu’un vous promet des résultats rapides lors de la récupération d’un AVC.

L’huile de magnésium et l’Etanercept sont des erreurs courantes. Les deux remèdes promettent des résultats rapides, mais il y a peu de preuves cliniques pour les étayer.

Le cerveau se soigne lui-même par des changements progressifs. Tant que vous travaillez constamment, vous pouvez maximiser vos chances de récupération (et récupérer aussi vite que possible).

Comment faire de la rééducation rapidement d’un AVC ?

Maintenant que vous avez compris les principes de base du fonctionnement de la récupération d’un AVC, plongeons dans les conseils qui peuvent accélérer le processus :

1. Concentrez votre attention sur le plus important…

Petit Conseil : la stimulation et la pratique répétitive sont essentielles à la récupération.

La répétition est un ingrédient essentiel de la rééducation après un AVC. La répétition active la neuroplasticité, le mécanisme de votre cerveau pour se recâbler et créer de l’efficacité. C’est ainsi que vous pouvez reconstruire vos capacités et surmonter les effets secondaires de l’AVC.

Au cours de la thérapie en milieu hospitalier, vous passerez de nombreuses heures par jour à pratiquer divers exercices pour reconstruire les compétences perdues. Cela permet d’activer la neuroplasticité et d’améliorer votre capacité à effectuer des activités quotidiennes.

Par exemple, la pratique d’exercices pour les jambes peut améliorer votre capacité à marcher après un AVC.

La pratique quotidienne de ces compétences favorisera une réeducation plus rapide et fournira la stimulation dont votre cerveau a besoin pour se rétablir.

2. Améliorez votre capacité à marcher en vous concentrant sur plus que vos pieds.

Petit Conseil : l’amélioration de votre démarche (capacité à marcher) est une tâche qui concerne tout le corps.

Si vous avez des difficultés à marcher après un AVC, votre physiothérapeute peut vous aider à récupérer en vous montrant les exercices à faire.

Il/elle peut vous recommander différents exercices pour vos jambes, vos pieds et votre abdomen. Assurez-vous de pratiquer des exercices pour l’ensemble du corps, car la marche est une tâche qui concerne tout le corps.

Si vous avez du mal à être régulier, envisagez d’utiliser un programme d’exercices à domicile tel que la thérapie à domicile FitMi. Il suit vos progrès et encourage la répétition élevée d’exercices pour l’ensemble du corps afin de vous aider à atteindre vos objectifs.

3. Ne ralentissez pas la rééducation de votre pie tombant avec des orthèses.

Petit Conseil : les attelles et les orthèses sont importantes pour la sécurité, mais n’oubliez pas de faire de l’exercice également.

Les appareils orthopédiques por le pied tombant améliorant votre marche si vous avez des difficultés pour soulever le pied (également appelé dorsiflexion)

Ces appareils sont essentiels pour prévenir les chutes dans le cadre de votre vie quotidienne. Si vous avez des problèmes de pied tombant, n’hésitez pas à demander de l’aide à votre thérapeute

Il est également important de savoir que les orthèses sont une technique de compensation. Cela signifie qu’ils vous aident à vous adapter au handicap, mais ne favorisent pas nécessairement la rééducation.

Cela ne signifie pas que vous devez cesser de porter votre orthèse. Au lieu de cela, pratiquez quotidiennement des exercices de pied tombant pour améliorer votre récupération. Ce faisant, vous réduisez le risque de non-usage apprise.

4. Utiliser des applications peu coûteuses pour améliorer la parole après un AVC

Petit Conseil : les applications d’orthophonie sont un excellent moyen d’améliorer la parole à la maison.

Si vous avez subi un AVC du côté gauche de votre cerveau, vous pouvez avoir des difficultés de langage, comme l’aphasie. Un thérapeute de la parole (appelé orthophoniste) peut diagnostiquer votre type spécifique d’aphasie et vous guider dans votre guérison.

Cependant, le fait de suivre une thérapie par la parole une fois par semaine n’apporte pas nécessairement une stimulation suffisante au cerveau pour induire une neuroplasticité. Si vous voulez récupérer rapidement d’un AVC, vous devez également pratiquer une thérapie à domicile. C’est là que les applications d’orthophonie peuvent vous aider.

Les applications sont disponibles directement depuis votre téléphone ou votre tablette, à tout moment. Vous n’avez pas besoin d’attendre de voir votre thérapeute pour garder votre cerveau engagé dans la thérapie. Mieux encore, vous pouvez demander à votre thérapeute de vous confier des exercices adaptés à vos besoins.

5. Surmonter le terrible stagnation (plateau) 

Petit Conseil : la stagnation de la rééducation des AVC est un phénomène bien documenté, mais cela ne signifie pas que la récupération est terminée !

La rééducation après un AVC a tendance à ralentir vers 3 mois. Ce « plateau » aboutit souvent à la sortie des patients de la thérapie hospitalière, et ne signifie pas que c’est la fin du chemin.

En fait, c’est un signal pour maintenir la cohérence de votre programme d’exercices à domicile afin de poursuivre la rééducation. Si la réadaptation en milieu hospitalier ne vous permet pas de rester actif, il est plus important de suivre un régime de réadaptation quotidien à domicile pour récupérer d’un AVC aussi rapidement que possible.

6. Inverser rapidement les régressions en étant cohérent

Petit conseil : il est courant de faire deux pas en avant et un pas en arrière.

Il est courant de connaître une régression pendant la rééducation. Cependant, vous devez toujours en parler à votre médecin ou à votre thérapeute, car une régression peut indiquer d’autres complications.

Si vous avez l’impression d’avoir fait deux pas en avant et un pas en arrière, il peut être utile d’examiner vos progrès au cours de la semaine écoulée. Avez-vous fait plus d’efforts que d’habitude ?

Encore une fois, n’hésitez pas à consulter votre thérapeute ou votre médecin. Vous pouvez constater qu’une petite régression (un pas en arrière) est suivie d’une autre phase de récupération (deux pas en avant).

 7. Accélérer la rééducation d’un AVC grâce à la méditation

Petit Conseil : la méditation est une pratique sous-estimée qui peut aider à accélérer la rééducation d’un AVC.

Connaissez-vous le pouvoir de la méditation pour la rééducation après un AVC ? À première vue, cela peut sembler trop simple pour être utile. Mais si vous examinez les études cliniques, vous verrez que la méditation est très bénéfique pour les survivants d’un AVC.

La méditation peut être une expérience inconfortable si vous êtes habitué à un emploi du temps chargé. Mais ne laissez pas l’incertitude vous empêcher de récolter les avantages de cette pratique qui nourrit le cerveau.

8. Faire la rééducation rapidement d’un AVC grâce à un régime alimentaire sain 

Petit Conseil : vous pouvez stimuler la neurogenèse grâce à certains aliments sains.

des légumes sains et colorés qui vous aident à vous remettre d'un AVC

La neurogenèse est la création de nouveaux neurones dans le cerveau, ce qui pourrait vous aider à vous récupérer le plus rapidement possible d’un AVC.

Certains des meilleurs aliments pour la récupération après un AVC sont ceux qui favorisent la neurogenèse. Par exemple, le poisson, la grenade, les noix, les graines et les myrtilles.

Si vous avez des problèmes avec des facteurs de risque d’AVC liés à l’alimentation, comme un taux de cholestérol élevé ou l’obésité, parlez-en à votre médecin avant d’apporter de nouveaux changements à votre régime alimentaire.

9. Dormir suffisamment

Petit Conseil : il est courant de dormir plus que d’habitude après un AVC, le temps que le cerveau se récupère.

De nombreux survivants d’AVC peuvent être surpris par la quantité de sommeil dont ils ont besoin après l’AVC. Si vous remarquez que vous dormez excessivement pendant la récupération, c’est probablement un bon signe.

Le sommeil contribue à améliorer la récupération des mouvements après un AVC en transformant les souvenirs à court terme de la journée en souvenirs à long terme. Cela donne aussi au cerveau le temps de se réposer et de se recharger.

Si vous êtes concerné combien vous dormez ou si l’insomnie vous empêche de dormir suffisamment, parlez-en à votre médecin.

10. Soyez cohérent avec votre régime de rééducation

Petit Conseil : la cohérence est essentielle si vous voulez faire la rééducation rapidement d’un AVC.

Comme nous l’avons mentionné précédemment, la neuroplasticité est la clé de la réeducation après un AVC. Et votre cerveau a besoin d’une stimulation cohérente pour se reconnecter.

C’est pourquoi une participation irrégulière à la rééducation ne permettra pas d’obtenir les meilleurs résultats en raison du manque de répétition. Pour récupérer le plus rapidement possible, vous devez effectuer votre thérapie de manière cohèrente.

Si vous avez du mal à rester motivé à la maison, essayez d’investir dans un programme d’exercices à domicile plus interactif, comme la thérapie à domicile FitMi de Flint Rehab.

11. S’efforcer de se rétablir complètement

Petit conseil : « Visez la lune. Même si tu rates, tu atterriras parmi les étoiles. » -Les Brown

Tous les survivants d’un AVC ne sont pas en mesure de faire la rééducation complètement ; de nombreux survivants d’un accident vasculaire cérébral se voient inculquer des croyances limitatives en matière de rétablissement et obtiennent pourtant des résultats remarquables.

Que se passerait-il si ces personnes cessaient de faire la rééducation une fois qu’elles ont atteint la limite qui leur est imposée ? Ils ne se sont pas rétablis parce qu’ils ont arrêté la rééducation.

C’est pourquoi l’équipe de Flint Rehab estime que tout le monde devrait s’efforcer de récupérer complètement d’une attaque cérébrale.

Le fait de croire qu’une guérison complète est possible vous motivera à agir davantage, ce qui entraînera naturellement plus de résultats. Même si vous n’obtenez pas 100%, vous irez beaucoup plus loin que vous ne le pensez.

Si vous avez besoin d’aide pour rester motivé, essayez de lire les récits d’autres survivants qui ont réussi à se récupérer d’un AVC et qui sont dans la même situation que vous.

 Vous pouvez être l’une de ces histoires à succès si vous suivez toutes ces étapes ! Nous vous souhaitons la meilleure des chances sur le chemin de la récupération.

Vous alimenter : obtenir un livre électronique gratuit sur les exercices de rééducation (25 pages en PDF)

les exercices de tout le corps

Acquérir notre livre électronique gratuit, rempli de 25 pages d’exercices de rééducation qui figurent des photos des thérapeutes agréés.  S’inscrire ci-dessous pout obtenir une copie !

Dès que là, le lundi vous recevrez notre lettre d’information contenant 5 articles sur la récupération d’un accident vasculaire cérébral (AVC).  

Jamais nous ne vendions votre adresse mail ni vous envoyions des spam : nous vous le garantissons.  

Devenir inspiré par l’histoire d’un survivant d’AVC

Maman s’améliore tous les jours !

« Dès que ma mère, âgée de 84 ans, a subi un AVC le 2 mai, elle manquait complétement le contrôle de son côté droit.  Mais grâce à son équipe médicale de soutien, à son équipe thérapeutique et sa famille, tous travaillant ensemble, elle s’est procurée des résultats remarquables.

Tandis qu’elle lutte encore avec son côté droit, elle peut marcher (avec de l’aide) et la capacité de son bras droit s’améliore de plus en plus.  Pour l’aider, nous avons investi dans le paquet FitMi + MusicGlove + Tablette l’août dernier.

Elle s’active lorsqu’on le lui apporte et elle l’utilise pour 20-30 minutes et, même qu’elle n’ait pas la force pour tout exercice, elle rocke ce dont elle est capable.

Merci d’avoir créé de tels puissants outils pour nous aider à améliorer les patients d’AVC.  Ce que vous faites nous importe fort ! »

– David M. Holt