Votre panier est vide.

Comment accélérer la récupération après un AVC avec 11 étapes rapides

learn how to recover from stroke quickly in 11 foolproof steps

Sur le chemin du rétablissement, on peut être tenté de chercher les méthodes qui accélèrent la récupération après un AVC.  Heureusement, il y a des moyens qui maximisent votre capacité, mais il importe aussi de se rendre compte du fait qu’il n’y a pas de remèdes rapides pour guérir le cerveau. 

Tous les AVC diffèrent, et chaque récupération varie pareillement.  Ce qui signifie que chaque patient progressera à sa propre allure pendant la récupération, selon ses propres facteurs de risque singuliers. 

Heureusement, il y a des conseils qui peuvent vous aider à élever l’efficacité de votre récupération, et cet article vous en donnera un aperçu.

Profiter de la neuroplasticité pour accélérer la récupération après un AVC

Savez-vous que le cerveau peut se remettre après une blessure et se guérir après un AVC ?  Le processus qu’il emploie s’appelle la neuroplasticité

La neuroplasticité permet au cerveau de se réarranger et de se recâbler afin qu’il fonctionne le plus efficacement possible.  Après un AVC a touché certaines régions du cerveau, la neuroplasticité encourage les régions indemnes à prendre la relève des fonctions perdues. 

Cependant, il faut que le cerveau reçoive une stimulation constante pour encourager cette récupération.  Lorsque vous répétez régulièrement une pensée ou une tâche, le cerveau tente de la rendre plus efficace.   

Activez la neuroplasticité en vous concentrant aux activités qui stimulent et recâblent le cerveau.  Cet article contient 11 conseils utiles à ce propos. 

Avant de les approfondir, nous aimerions ajouter un petit mot sur les escrocs.  Soyez prudent si quelqu’un vous promit des résultats rapides dans la récupération après un AVC.   

De fausses routes communes comprennent l’huile de magnésium et etanercept. Les deux remèdes promissent les résultats rapides, mais leurs preuves cliniques sont très faibles. 

Le cerveau se guérit par des changements incrémentaux.  Tant que vous effectuez assidument le travail, vous pouvez maximiser votre chance de récupération et y arriver aussi rapidement que possible.    

Comment récupérer rapidement après un AVC

Maintenant que vous comprenez les fondations de la récupération après un AVC, approfondissons les conseils qui peuvent l’accélérer.

1. Concentrez votre attention au plus important aspect…

En bref : la stimulation et la répétition se trouvent au fond de la récupération.

La répétition constitue un ingrédient critique dans la récupération après un AVC.  La répétition active la neuroplasticité, le mécanisme employé par le cerveau en se recâblant et en rendant ses fonctions plus efficaces.  C’est le moyen par lequel vous pouvez rétablir vos compétences et surmonter les séquelles de l’AVC. 

Pendant la thérapie hospitalière, vous passerez de nombreuses heures par journée en effectuant des exercices qui rétablissent les compétences perdues.  Cela aide à activer la neuroplasticité et à améliorer vos compétences d’effectuer les activités journalières. 

Par exemple, les exercices de la jambe peuvent améliorer votre capacité de marcher après un AVC.

Effectuer assidument des exercices autour de ces compétences encouragera l’accélération de la récupération et fournira au cerveau la stimulation dont il a besoin pour se guérir. 

2. Améliorer la démarche en se concentrant à plus que les pieds

En bref : Améliorer la démarche implique tout le corps.

Si vous avez du mal à marcher après un AVC, votre physiothérapeute peut vous aider en vous fournissant les exercices justes. 

Il peut vous conseiller de différents exercices de la jambe, des pieds et du noyau.  Tenez-vous à effectuer un entraînement complet, parce que la démarche utilise tout le corps. 

Si vous avez du mal à effectuer assidument ces exercices, considérez un programme d’exercices à domicile comme le FitMi thérapie à domicile.  Il file votre progrès et vous encourage à atteindre un niveau de répétition élevé en effectuant un entraînement complet pour vous aider à réaliser vos buts.   

3. Ne pas ralentir le rétablissement du pied tombant en utilisant les orthèses cheville-pied (OCP)

En bref : les OCP importent à la sécurité, mais n’oubliez pas de faire des exercices aussi. 

Les OCP (orthèses cheville-pied) qui traitent le pied tombant aident à améliorer la démarche si vous avez du mal à enlever les pieds (un mouvement connu sou le nom de dorsiflexion).   

Ces orthèses sont essentielles à la prévention des chutes pendant la vie journalière.  Si le pied tombant vous fait du mal, demandez de l’aide à votre thérapeute. 

Il importe aussi de se rendre compte que les OCP constituent une technique de compensation.  Ça signifie qu’ils vous aident à vous adapter à l’incapacité, mais qu’ils n’encouragent nécessairement pas la récupération elle-même. 

Et cela ne signifie pas que vous ne devez pas profiter de votre OCP, mais plutôt que vous devez effectuer quotidiennement des exercices qui visent le pied tombant afin que vous puissiez fortifier votre récupération et réduire le risque d’empirer à cause d’une non-utilisation apprise.

4. Profiter des applis à bon marché pour améliorer la parole après un AVC

En bref : les applis d’orthophonie constituent un grand moyen d’améliorer la parole au domicile. 

Si vous avez subi un AVC gauche, vous pouvez avoir des troubles de la parole comme l’aphasie.  Un orthophoniste peut diagnostiquer votre type d’aphasie singulier et vous guider pendant la récupération.   

Cependant, assister à l’orthophonie une fois par semaine ne fournit nécessairement pas assez de stimulation pour que le cerveau puisse induire la neuroplasticité.  Si vous voulez récupérer rapidement après un AVC, il faut que vous restiez active au domicile aussi, et les applis d’orthophonie peuvent y être utiles. 

Les applis sont directement disponibles à toute heure sur votre portable ou tablette.  Vous n’avez pas besoin d’attendre votre thérapeute pour effectuer les exercices.  Et le meilleur, c’est que vous pouvez demander à votre thérapeute d’en choisir les exercices qui conviennent à vos besoins. 

5. Se remettre après le plateau redoutable

En bref : Le plateau de la récupération après un AVC est bien réputé, mais il ne signifie pas que la récupération est terminée !

La récupération après un AVC a la tendance de se ralentir vers la marque de trois mois. Ce « plateau » provoque souvent la sortie des patients de l’hôpital, et il n’implique pas la fin du chemin du rétablissement. 

En effet, il signifie l’importance d’effectuer assidument votre régime de récupération au domicile, afin qu’elle puisse aller plus loin.  Sans l’encouragement de la rééducation hospitalière, il est essentiel de vous tenir à un régime à domicile quotidien afin que vous puissiez récupérer aussi vite que possible.   

6. Combattre les régressions en restant assidu

En bref : c’est habituel de faire deux pas en avant et l’un en arrière.

C’est commun d’éprouver une régression pendant la récupération. Cependant, vous devez toujours parler à votre médecin ou thérapeute parce qu’une régression peut signifier d’autres maladies. 

S’il semble que vous aviez fait deux pas en avant et l’un en arrière, on peut tourner vers la semaine dernière.  Est-ce que vous vous étiez exercé plus qu’habitude ?   

Assurez-vous de vérifier votre état auprès de votre médecin ou thérapeute.  Vous pouvez trouver qu’après une petite régression (un pas en arrière), il s’ensuit une autre phase de la récupération (deux pas en avant). 

7. Accélérer la récupération avec la méditation

En bref : la méditation est une pratique sous-estimée qui peut accélérer la récupération après un AVC. 

Avez-vous entendu parler de la puissance de la méditation en récupérant après un AVC ?  Au premier coup, elle peut avoir l’air trop simple d’être utile, mais les études cliniques montrent que la méditation est très bénéfique aux survivants d’AVC. 

La méditation peut s’avérer inconfortable si vous êtes accoutumé à un programme chargé.  Mais ne laissez pas l’incertitude vous empêcher de profiter de cette pratique qui alimente le cerveau. 

8. Récupérer après un AVC avec un régime alimentaire sain

En bref : vous pouvez augmenter la neurogenèse avec certains aliments sains

Des fruits et des légumes brillants vous tentent d'entreprendre un régime alimentaire plus sain qui peut s'avérer à la fois délicieux et utile à éviter et à gérer les AVC.

La neurogenèse est la création de nouveaux neurones dans le cerveau — une chose qui peut augmenter vos efforts de récupérer après un AVC aussi vite que possible. 

Certains des meilleurs aliments pour la récupération après un AVC sont ceux qui promeuvent la neurogenèse : y compris le saumon, la grenade, les noix, les graines et les myrtilles. 

Si vous luttez contre les facteurs de risque d’AVC, comme un taux de cholestérol élevé ou l’obésité, parlez à votre médecin avant d’effectuer n’importe quel changement du régime alimentaire.   

9. Obtenir assez de sommeil

En bref : c’est commun d’avoir plus de sommeil après un AVC lorsque le cerveau est en train de se rétablir.   

De nombreux survivants d’AVC peuvent être dérangés ou surpris par la quantité de sommeil dont ils ont soif après un AVC. Si vous vous trouvez à dormir excessivement pendant la récupération, c’est probablement un bon signe.   

Le sommeil aide à améliorer la récupération des fonctions motrices après un AVC en transformant les mémoires à court terme en mémoires à long terme, et en donnant au cerveau le temps qu’il le faut pour se rétablir. 

Si vous vous inquiétez à propos de la durée de votre sommeil, ou que l’insomnie vous empêche de dormir assez, parler à votre médecin.

10. Faire exprès le régime de rééducation

En bref : l’assiduité est la clé si vous voulez récupérer rapidement après un AVC

Comme nous avons noté ci-dessus, la neuroplasticité est la clé de la récupération après un AVC.  Et votre cerveau a besoin d’une stimulation constante afin qu’il puisse se recâbler. 

À ce titre, une assistance inconsistante à la rééducation ne mènera pas aux meilleurs résultats à cause d’un manque de répétition.  Pour récupérer aussi rapidement que possible, il faut assister assidument à la thérapie.

Si vous avez du mal à garder votre motivation au domicile, essayer d’investir dans un programme d’exercice à domicile qui est plus interactif, comme le FitMi thérapie à domicile de Flint Rehab.  Il vous aide à atteindre le niveau de répétition nécessaire en transformant les exercices de rééducation en une expérience interactive.   

11. Pousser pour une récupération complète

En bref : « Il faut toujours viser la lune, car même en cas d’échec, on atterrit dans les étoiles. »

Tous les survivants d’AVC ne peuvent pas atteindre une récupération complète : pourtant, on a dit à beaucoup entre eux des croyances limitantes sur la récupération, et ils arrivent encore à achever des résultats remarquables.   

Qu’est-ce qui se serait passé si ces personnes ont terminé la rééducation une fois qu’ils ont touché les limites imposées sur eux ?  Ils ne récupéraient pas, parce qu’ils auraient terminé la rééducation. 

Pour cette raison, l’équipe de Flint Rehab croit que tout le monde doit tenter d’arriver à une récupération complète après un AVC.

Croire qu’une récupération complète est possible vous motivera à prendre plus de mesures, ce qui mènera naturellement à plus de résultats.  Même si vous n’y arrivez pas tout à fait, vous arriverez encore plus loin qu’en croyant autrement. 

Si vous avez besoin de l’aide pour garder votre motivation, essayez de lire ces histoires de récupérations réussies après un AVC par d’autres survivants qui sont logés à la même enseigne.  Vous pouvez en faire partie si vous suivez toutes ces étapes !  Bonne chance sur le chemin du rétablissement !

Vous alimenter : obtenir un livre électronique gratuit sur les exercices de rééducation (25 pages en PDF)

les exercices de tout le corps

Acquérir notre livre électronique gratuit, rempli de 25 pages d’exercices de rééducation qui figurent des photos des thérapeutes agréés.  S’inscrire ci-dessous pout obtenir une copie !

Jamais nous ne vendions votre adresse mail ni vous envoyions des spam : nous vous le garantissons.  

Devenir inspiré par l’histoire d’un survivant d’AVC

Maman s’améliore tous les jours !

« Dès que ma mère, âgée de 84 ans, a subi un AVC le 2 mai, elle manquait complétement le contrôle de son côté droit.  Mais grâce à son équipe médicale de soutien, à son équipe thérapeutique et sa famille, tous travaillant ensemble, elle s’est procurée des résultats remarquables.

Tandis qu’elle lutte encore avec son côté droit, elle peut marcher (avec de l’aide) et la capacité de son bras droit s’améliore de plus en plus.  Pour l’aider, nous avons investi dans le paquet FitMi + MusicGlove + Tablette l’août dernier.

Elle s’active lorsqu’on le lui apporte et elle l’utilise pour 20-30 minutes et, même qu’elle n’ait pas la force pour tout exercice, elle rocke ce dont elle est capable.

Merci d’avoir créé de tels puissants outils pour nous aider à améliorer les patients d’AVC.  Ce que vous faites nous importe fort ! »

– David M. Holt