Votre panier est vide.

Comment utiliser le FitMi pour surmonter la paralysie suivant un AVC

graphique de la croissance à la hausse

Si vous visez la récupération de la paralysie suivant un AVC, nous avons une histoire inspirante à partager.    

Il s’agit d’un survivant Ron qui, après seulement 3 semaines utilisant le  FitMi thérapie au domicile, pouvait bouger le bras gauche pour la première fois dès l’AVC.

Peu de gens comprennent comment on peut utiliser le FitMi pour surmonter la paralysie post-AVC.  Aujourd’hui nous le rendions clair.  Ci-dessous vous découvrez l’histoire de Ron et comment vous pouvez effectuer une pareille récupération de la paralysie post-AVC.

Un survivant d’AVC arrive à bouger le bras après avoir se débattu la paralysie

Voici l’histoire de Ron selon sa femme et soignante, Lisa Wilson :

« Mon mari a subi un AVC provenant d’une artère carotide disséquante fin mai.  Il a perdu 40 % de l’hémisphère gauche du cerveau, entraînant la paralysie du côté droit.      

Il avait des troubles de la parole, mais, heureusement, les médecins croient qu’il est une personne rare en tant que gaucher dont le centre de parole est localisé dans l’hémisphère droit !

Une semaine dans l’USI cinq de plus dans un hôpital de rétablissement pour finir à la maison s’engageant en thérapie ambulatoire trois jours par semaine. 

Il y a trois semaines, je lui ai commandé le FitMi et la semaine précédente il a bougé le bras pour la toute première fois !!!  Lui et moi sommes d’accord que les mouvements répétitifs du bras ont donné au cerveau le signal qu’il était encore là, prêt à bouger !!!  

Il va continuer à la fois le FitMi et ses autres thérapies aussi longtemps qu’il le faudra !!! »

Ron, survivant d'un AVC, utilisant FitMi

Ron était capable de regagner une telle mobilité du bras paralysie en utilisant le FitMi pour effectuer les exercices passifs.

Les exercices passifs sont la clé de la récupération de la paralysie post-AVC.  Nous vous l’expliquerons bientôt.  Mais d’abord, on a besoin de discuter de concept crucial qui rende tout possible.

Après la paralysie provenant d’un AVC, il s’agit de la guérison du cerveau

Pour regagner la mobilité après un AVC, il faut rejoindre les muscles et l’esprit : ce qui est possible par neuroplasticité, la capacité innée du cerveau de se recâbler.  Le AVC passé, la neuroplasticité permet aux parties saines du cerveau la prise en charge des fonctions perdues, comme le mouvement.   

La stimulation suscite des réponses du cerveau, donc vous activez la neuroplasticité au fur et à mesure que vous vous entraînez.

Regagner les muscles après un AVC exige qu’on les bouge en répétition.  Et cela peut engendrer beaucoup de questions, comme comment est-il possible de bouger les muscles si on est paralysie ? Il faut combien de répétitions ? Fouillons pour éclairer les détails.

Comment exercer les muscles paralysies ?

La rééducation des membres paralysies commence avec exercices passifs.

L’exercice passifs signifie simplement que vous utilisez votre côté sain pour assister à l’affecté.  

Par exemple, si vous visez regagner la mobilité d’un bras paralysie, vous emploieriez celui-là en aidant celui-ci. 

Et même que le bras affecté n’y arrive pas tout seul, le cerveau reçoit la stimulation, démarrant le processus de recâbler quand même. 

Assez d’exercice passif et vous pouvez commencer à regagner les petits mouvements du bras paralysie exactement comme Ron !

L’avantage d’utiliser des appareils comme le FitMi (au lieu de suivre les feuilles de papier) est qu’il enregistre votre progrès et qu’il vous motiver en répétition.    

En moyenne, le FitMi motive que les patients atteignent 400 + répétitions par session, ce qui veut dire 12x de plus que la visite moyenne de thérapie ambulatoire. 

Le travail acharné mène au rétablissement

Si vous avez envie de regagner la mobilité après la paralysie provenant d’un AVC, il faut bouger les muscles affectés au travers des exercices de rééducation passif : encore et encore et encore.

Tant vous vous entraîner, tant le cerveau se recâble, rejoignant les muscles et l’esprit. 

Avec le temps, vous pouvez voir des saccades et autres signes avant-coureurs que la mobilité est de retour, vous donnant le feu vert pour continuer. 

Si le FitMi vous intéresse, vous pouvez en savoir plus ici »

Vous alimenter : obtenir un livre électronique gratuit sur les exercices de rééducation (25 pages en PDF)

les exercices de tout le corps

Acquérir notre livre électronique gratuit, rempli de 25 pages d’exercices de rééducation qui figurent des photos des thérapeutes agréés.  S’inscrire ci-dessous pout obtenir une copie !

Dès que là, le lundi vous recevrez notre lettre d’information contenant 5 articles sur la récupération d’un accident vasculaire cérébral (AVC).  

Jamais nous ne vendions votre adresse mail ni vous envoyions des spam : nous vous le garantissons.  

Devenir inspiré par l’histoire d’un survivant d’AVC

Maman s’améliore tous les jours !

« Dès que ma mère, âgée de 84 ans, a subi un AVC le 2 mai, elle manquait complétement le contrôle de son côté droit.  Mais grâce à son équipe médicale de soutien, à son équipe thérapeutique et sa famille, tous travaillant ensemble, elle s’est procurée des résultats remarquables.

Tandis qu’elle lutte encore avec son côté droit, elle peut marcher (avec de l’aide) et la capacité de son bras droit s’améliore de plus en plus.  Pour l’aider, nous avons investi dans le paquet FitMi + MusicGlove + Tablette l’août dernier.

Elle s’active lorsqu’on le lui apporte et elle l’utilise pour 20-30 minutes et, même qu’elle n’ait pas la force pour tout exercice, elle rocke ce dont elle est capable.

Merci d’avoir créé de tels puissants outils pour nous aider à améliorer les patients d’AVC.  Ce que vous faites nous importe fort ! »

– David M. Holt