Votre panier est vide.

13 conseils de rééducation thérapeutique efficace après un AVC à domicile

patient d'AVC assis sur un tapis de yoga faisant des étirements de physiothérapie avec le bras

Il existe de nombreuses façons d’aborder la rééducation thérapeutique pour les patients victimes d’un AVC à domicile. Comment savoir quelles méthodes vous conviennent le mieux ?

Chaque AVC est différent, et chaque survivant répondra mieux à différentes thérapies à domicile. L’expérimentation est donc essentielle.

Vous êtes sur le point de découvrir certaines des meilleures méthodes et conseils pour vous aider avec la rééducation thérapeutique à domicile après un AVC.

Les meilleurs traitements de rééducation thérapeutique à domicile pour les patients victimes d’un AVC

Après la sortie de la thérapie ambulatoire, il est essentiel que les patients victimes d’un AVC poursuivent un solide programme de rééducation à domicile.   Le cerveau a besoin d’une stimulation constante pour poursuivre sa guérison.

Vous êtes sur le point de découvrir les 5 meilleures options de traitement pour la rééducation d’un AVC que vous pouvez faire chez vous. Ces méthodes se concentrent spécifiquement sur la mobilité. Ensuite, vous lirez d’autres conseils qui vous aideront à optimiser la rééducation.

1.  Exercices quotidiens de rééducation après un AVC.

Alors que l’exercice se concentre sur le renforcement des muscles, l’exercice de rééducation après un AVC active votre cerveau pour qu’il envoie des messages à vos muscles pour qu’ils bougent. La rééducation se concentre sur l’activation de la neuroplasticité, le mécanisme que votre cerveau utilise pour se recâbler et acquérir de nouvelles compétences.

Après qu’une partie du cerveau a été touchée par un AVC, la neuroplasticité développe de nouvelles voies vers les zones saines du cerveau. En pratiquant des exercices de rééducation à la maison, de manière régulière et quotidienne, vous apportez au cerveau la stimulation dont il a besoin pour se reconnecter et améliorer son fonctionnement.

Le renforcement musculaire est également un objectif de la rééducation après un AVC pour aider à combattre l’atrophie musculaire qui s’est produite en raison du manque d’utilisation.

2.  Thérapie miroir pour la rééducation de la main.

main devant le miroir pour le traitement de l'AVC à la maison

La thérapie miroir est une méthode permettant d’activer les signaux des mains vers le cerveau, notamment pour les personnes souffrant de paralysie des mains ou de mouvements extrêmement limités des mains.

Cette méthode de thérapie pour les survivants d’un AVC consiste à utiliser un miroir de table pour couvrir le bras affecté par le reflet du bras actif. Vous effectuez ensuite des exercices de thérapie manuelle sur table tout en regardant le reflet.

Même s’il sait qu’il ne bouge qu’une main, il trompe le cerveau en lui faisant croire qu’il bouge les deux mains. Cela permet d’activer la neuroplasticité et d’améliorer lentement la mobilité de la main affectée.

3. Thérapie par contrainte  induite  du mouvement pour la paralysie du bras ou de la jambe.  

La thérapie par contrainte induite du mouvement est une forme difficile de rééducation thérapeutique qui est utile pour les patients victimes d’un AVC et souffrant d’hémiplégie ou d’hémiparésie (faiblesse ou paralysie du côté affecté). Il agit en limitant les mouvements du côté non affecté tout en forçant l’utilisation du côté affecté.

La TCIM peut être un défi.  Il s’agit le plus souvent d’un programme de rééducation  qui débute en clinique et se poursuit ensuite à domicile.

4.  Pratique mentale pour améliorer la paralysie

La pratique mentale consiste à répéter mentalement quelque chose avant de le faire. Les athlètes professionnels sont connus pour mettre en œuvre une pratique mentale afin d’améliorer leur sport, et les survivants d’un AVC peuvent également en bénéficier.

Essayez de pratiquer mentalement vos exercices de rééducation pendant 5 minutes avant de les pratiquer dans la vie réelle. Des études ont montré que le fait de se visualiser en mouvement aide à activer la neuroplasticité de la même manière que le mouvement physique.

La pratique mentale est particulièrement utile pour les patients souffrant de paralysie qui ne peuvent pas encore se déplacer sans aide.  Elle permet d’aider le cerveau à se recâbler sans avoir besoin de mouvement.

5.  Outils de rééducation à domicile

Les outils de thérapie à domicile peuvent vous aider à rester motivé pendant la rééducation de l’AVC à domicile, surtout si vous en avez assez de suivre des feuilles de travail écrites. Demandez à vos thérapeutes s’ils vous recommandent des appareils d’exercice à domicile.

De nombreux physiothérapeutes et ergothérapeutes recommandent vivement la thérapie à domicile FitMi de Flint Rehab pour les survivants d’un AVC comme programme d’exercices à domicile. Il encourage les utilisateurs à réaliser des répétitions élevées d’exercices de rééducation standard, ce qui favorise la récupération.

FitMi a remporté des prix par l’American Occupational Therapy Association en tant que « Best in Show ». De plus, Bob et Brad (deux physiothérapeutes sur YouTube comptant plus de 2 millions d’abonnés) ont donné leur approbation à FitMi.

Conseils pour améliorer la rééducation thérapeutique à domicile pour les patients victimes d’un AVC. 

Maintenant que vous savez quels sont les meilleurs traitements de rééducation thérapeutique, il est temps de vous concentrer sur l’éthique du travail. Parce que connaître les meilleures étapes de la rééducation thérapequtique est très différent de les suivre.

Voici 10 conseils pour mettre en œuvre votre meilleur régime thérapeutique à domicile :

6. Améliorez votre état d’esprit avec Kaizen.

Le kaizen est la pratique japonaise de l’amélioration continue par de petites étapes progressives. Cela vous semble trop simple pour fonctionner ?  La simplicité est en fait la partie la plus difficile.

Le kaizen implique de la patience et de la persévérance, deux ingrédients essentiels pour la physiothérapie  après un AVC. Vous ne pouvez pas obtenir tous les résultats en même temps. Le cerveau ne peut pas faire grand-chose en une journée.

Le mieux que vous puissiez faire pour obtenir des résultats est de prendre une mesure à la fois, jour après jour. Ce rythme lent mais régulier est exactement ce qui vous permettra de récupérer au mieux.

7. Continuez à bouger

La plupart des physiothérapeutes ont un objectif principal pour les survivants d’un AVC qui sont déjà à la maison : continuer à bouger.  Tout mouvement est bénéfique lors de la rééducation d’un AVC. Faites de votre mieux pour pratiquer le mouvement thérapeutique au quotidien.

En effet, l’un des facteurs déterminants d’un récuperation  réussi est la constance avec laquelle les patients poursuivent une rééducation à long terme. Une étude a révélé qu’après un AVC, les patients avaient le même niveau de récupération 5 ans après l’AVC que juste 2 mois après un AVC.  L’étude a établi que le manque de rééducation à long terme était la cause de la stagnation.

C’est pourquoi de petites mesures cohérentes prises sur le long terme donnent les meilleurs résultats.

8. Éteignez le bruit de fond pour activer votre cerveau

homme signalant le calme pendant la thérapie physique à la maison

Lorsque votre attention est partagée entre la rééducation thérapeutique et la radio qui joue en arrière-plan, vous ne profitez pas pleinement des tous les avantages.

Créez un environnement calme et sans distraction pour rester concentré sur l’exercice. Éteignez la télévision et demandez aux membres de votre famille de ne pas vous déranger pendant cette période.

Votre cerveau travaille dur pour se récabler.  Ne laissez pas les distractions se mettre en travers de votre chemin.

9. Ne laissez pas un plateau vous arrêter.

Chaque AVC est différent, donc la récupération à un rythme différent. Cependant, il existe un phénomène bien documenté appelé plateau de rééducation de l’AVC, où les résultats diminuent souvent après les trois premiers mois.

C’est normal et attendu. Ne laissez pas cela vous empêcher de poursuivre la rééducation thérapeuqtique à domicile. Bien que les résultats puissent prendre plus de temps à se manifester, la rééducation ne s’arrêtera que si vous vous arrêtez.

Lorsque vous suivez un régime progressive de thérapie a domicile, le cerveau réagit et la guérison continuera en vue de votre rééducation.

10. Ne laissez pas la paralysie vous arrêter non plus

L'homme en fauteuil roulant avec les bras montrant une attitude positive

La paralysie après un AVC est une maladie chronique et la rééducation ne se produit que si vous vous dépassez.  Le cerveau a besoin d’être stimulé pour se recâbler et établir des connexions avec le corps afin de retrouver le mouvement.

Les patients qui récupèrent à domicile d’une paralysie après AVC (hémiplégie) peuvent utiliser des traitements éprouvés tels que la pratique mentale et les exercices passifs de récupération de la paralysie. Ces deux méthodes contribuent à activer la neuroplasticité en fournissant des signaux du corps au cerveau.

Accordez à chaque traitement le temps et l’attention nécessaires à la guérison et la rééducation. L’exercice passif permet d’activer la neuroplasticité uniquement lorsque l’attention est portée sur le mouvement. De même, la pratique mentale n’est utile que lorsqu’elle est effectuée de manière cohérente. Gardez à l’esprit la philosophie du Kaizen.

11. Traiter la cause principale de la spasticité.

femme allongée sur le sol étirant les jambes pour la thérapie physique à la maison

Les étirements sont excellents pour la spasticité, mais les accompagner d’exercices de rééducation quotidiens est encore mieux.

La spasticité est le résultat d’une mauvaise communication entre le cerveau et le corps. Lorsque le cerveau ne peut pas envoyer de signaux pour indiquer aux muscles quand bouger ou se détendre, les muscles se contractent pour se protéger.

Les étirements sont utiles car ils préviennent les contractures et apprennent la non-utilisation apprise. Cependant, elle ne s’attaque pas à la cause profonde de la spasticité.

En reconnectant le cerveau, on s’attaque à la cause première. Par conséquent, vos exercices quotidiens à domicile contribuent à améliorer la mobilité et à réduire la spasticité à long terme.

12. Ne négligez pas la rééducation des mains

La rééducation de la fonction de la main est souvent plus longue que celle du bras ou de la jambe. Par conséquent, de nombreux survivants d’AVC négligent la thérapie de la main et trouvent plutôt des stratégies compensatoires pour utiliser leur main non affectée dans les tâches quotidiennes, comme la cuisine à une main.

Cependant, lorsque la main affectée est négligée, la perte de mobilité ne fait qu’empirer. Ce phénomène s’appelle la non-utilisation apprise.

Pour améliorer la fonction de la main après un AVC, les patients doivent garder la main active. Concentrez-vous sur l’utilisation de la main affectée pendant les tâches quotidiennes, même si la main la plus forte vous aide à vous déplacer. Surtout, veillez à effectuer des exercices quotidiens de thérapie de la main pour aider à reconnecter le cerveau et améliorer les chances de fonctionnement de votre main.

13. Dormir plus de 6 heures

Le sommeil joue un rôle crucial lors de la rééducation d’un AVC, en particulier lorsqu’il s’agit de physiothérapie. Pourquoi ? Parce qu’il a été démontré que le sommeil paradoxal aide les gens à apprendre et à se souvenir de la façon d’effectuer des tâches physiques

Pendant le sommeil paradoxal, le cerveau a la possibilité de reconstituer les neurotransmetteurs qui organisent les réseaux neuronaux permettant de se souvenir, d’apprendre et d’agir. Il est donc important que les survivants d’un AVC se reposent suffisamment.

Le sommeil paradoxal (sommeil à mouvements oculaires rapides)  se produit généralement vers la fin de la nuit,Il est donc important de vous permettre plus de 6 heures de sommeil par nuit.  Si vous dormez plus de 30 minutes à la fois pendant la journée, vous interromprez votre sommeil profond. Lorsque votre esprit et votre corps sont au repos, la guérison peut se produire.

Si vous souffrez d’un trouble du sommeil qui vous empêche de dormir plus de 6 heures, parlez-en à votre médecin pour discuter de vos options.

Pourquoi la rééducation thérapeutique à domicile est importante

Idéalement, les patients doivent être aussi réguliers que possible dans leur thérapie à domicile. Le cerveau a besoin d’un renforcement constant pour franchir de nouvelles étapes et améliorer les fonctions perdues.

Nous espérons que vous serez inspiré à être cohérent avec votre thérapie à domicile et à vous y tenir sur le long terme. Vous obtiendrez ainsi les meilleurs résultats.

Si vous le pouvez, travaillez avec votre thérapeute pour créer votre régime de thérapie à domicile. Votre thérapeute connaît vos conditions particulières et peut vous aider à créer des objectifs motivants et significatifs avec vous. Bonne chance sur le chemin de la récupération.

Vous alimenter : obtenir un livre électronique gratuit sur les exercices de rééducation (25 pages en PDF)

Acquérir notre livre électronique gratuit, rempli de 25 pages d’exercices de rééducation qui figurent des photos des thérapeutes agréés.  S’inscrire ci-dessous pout obtenir une copie !

Dès que là, le lundi vous recevrez notre lettre d’information contenant 5 articles sur la récupération d’un accident vasculaire cérébral (AVC).  

Jamais nous ne vendions votre adresse mail ni vous envoyions des spam : nous vous le garantissons.  

Devenir inspiré par l’histoire d’un survivant d’AVC

Maman s’améliore tous les jours !

« Dès que ma mère, âgée de 84 ans, a subi un AVC le 2 mai, elle manquait complétement le contrôle de son côté droit.  Mais grâce à son équipe médicale de soutien, à son équipe thérapeutique et sa famille, tous travaillant ensemble, elle s’est procurée des résultats remarquables.

Tandis qu’elle lutte encore avec son côté droit, elle peut marcher (avec de l’aide) et la capacité de son bras droit s’améliore de plus en plus.  Pour l’aider, nous avons investi dans le paquet FitMi + MusicGlove + Tablette l’août dernier.

Elle s’active lorsqu’on le lui apporte et elle l’utilise pour 20-30 minutes et, même qu’elle n’ait pas la force pour tout exercice, elle rocke ce dont elle est capable.

Merci d’avoir créé de tels puissants outils pour nous aider à améliorer les patients d’AVC.  Ce que vous faites nous importe fort ! »

– David M. Holt