Votre panier est vide.

Les engourdissements après un AVC : leur durée et le processus de récupération

Un médecin discute les détails des engourdissements après un AVC avec sa patiente.

Les engourdissements sont un effet secondaire courant qui prive ses régions affectées du corps de sensibilité.  Ils peuvent être accompagnés par d’autres maladies sensorielles comme les picotements et même une hypersensibilité.  

Pour certains gens, les engourdissements après un AVC s’effacent tout seuls, dans un phénomène qui s’appelle la récupération spontanée, tandis que d’autres doivent explorer des méthodes de rééducation pour aider à promouvoir le rétablissement de la sensibilité après un AVC. 

Voici tout ce que vous avez besoin de connaître sur les engourdissements après un AVC : y compris les causes, les traitements et le processus de récupération. 

Quelles sont les causes des engourdissements après un AVC ?

Afin de comprendre les engourdissements après un AVC, vous devez commencer par comprendre comment un AVC affecte le corps. 

Un AVC survient quand le flux sanguin dans le cerveau devient bouché.  Les cellules cérébrales, privées ainsi de sang riche en oxygène, commencent à mourir et perdre leurs fonctions. 

La région du cerveau affectée par un AVC détermine les effets secondaires qui auront lieu.  Par exemple, au cas où la région du cerveau qui gère la sensibilité soit touchée, il peut entrainer des troubles de la sensibilité, comme les engourdissements. 

À propos des engourdissements après un AVC, il y a deux régions du cerveau qui méritent un coup d’œil plus attentif : le thalamus et le lobe occipital.   

Le thalamus porte la responsabilité de traiter 98 % des saisies sensorielles.  D’une façon similaire, le lobe occipital égrène ses saisies des cinq sens, y compris le toucher. 

Alors, on voit souvent les engourdissements au sillage d’un AVC thalamique ou AVC du lobe occipital parce que ces régions du cerveau jouent un grand rôle dans les fonctions sensorielles. 

Et quoique ces régions du cerveau puissent rester indemnes, un AVC peut encore entrainer des engourdissements.  C’est important de chercher les conseils d’un thérapeute si vous subissez des troubles sensoriels après un AVC. 

Combien de temps durent-ils les engourdissements après un AVC ?

Un médecin et une soignante discutent la durée des engourdissements à la suite d'un AVC avec leur patiente.

Vu que tous les AVC diffèrent, la durée de récupération varie pareillement.  Certains patients expérimentent une récupération spontanée où la sensibilité se rétablit toute seule, souvent pendant les premiers mois de récupération. 

Cependant, au cas où la sensibilité ne se rétablisse pas toute seule, on doit poursuivre la rééducation.  La période qu’il faut pour récupérer après des engourdissements dépend de facteurs particuliers à chaque personne, y compris la région du cerveau où l’AVC a eu lieu et l’intensité de la rééducation. 

La récupération dépend de l’intensité de la rééducation

L’intensité de la rééducation influe particulièrement sur la récupération après les effets de l’AVC. 

Les études ont montré que la récupération se passe plus vite pendant les 3 premiers mois après un AVC, mais peut ensuite rester à ce niveau même après 5 ans si on cesse de s’engager à la rééducation.  Les chercheurs conjecturent que cette tendance regrettable provient de la combinaison de l’intensité de la rééducation hospitalière et un manque de thérapie ambulatoire adéquate après.     

Ça n’implique pas que les patients ne puissent pas surmonter les engourdissements, même en plus de trois mois après l’AVC.  Pourtant, ça signifie qu’on doit poursuivre la rééducation bien après ces trois mois afin de maximiser la récupération. 

Même la récupération neurologique ralentie, la récupération de fonctions peut continuer pour une vie.   

Vous intéressez-vous à un livre d’exercices de récupération d’AVC en PDF ? Cliquez pour télécharger gratis notre livre électronique sur les exercices de récupération d’AVC.

Les traitements des engourdissements après un AVC

Maintenant, vous apprendrez les différentes méthodes de rééducation qui aident à encourager la récupération de la sensibilité après un AVC.  Vous pouvez les poursuivre au domicile ou avec l’aide d’un thérapeute.

En assistant à des traitements et à la rééducation après les engourdissements provenant d’un AVC, vous pouvez maximiser vos chances de restaurer la sensibilité aux régions affectées. 

Voici des meilleurs traitements et méthodes de rééducation pour traiter les engourdissements après un AVC :

1. Les exercices sensoriels

Une patiente effectue un exercice sensoriel avec un tissu pour traiter les engourdissements provenant d'un AVC.

Les engourdissements provenant d’un AVC se distinguent d’autres types par le fait que leur origine se trouve dans le cerveau et pas dans les régions du corps locales aux engourdissements eux-mêmes.    Alors, la méthode la plus courante à les traiter comprend un réentrainement sensoriel, autrement la rééducation sensorielle.    

Cette méthode de rééducation se fonde sur un processus qui s’appelle la neuroplasticité : la capacité naturelle du cerveau à se recâbler et apprendre les nouvelles fonctions. 

L’entrainement sensoriel vise à réentrainer le cerveau à interpréter les sens en effectuant des exercices qui impliquent le toucher. 

Par exemple, vous pouvez rassembler des objets de textures différentes (comme papier de verre, de boules de coton, ou des fabriques qui ressemblent à la soie) et les toucher sans regarder.  Puis, regardez les objets pour vérifier vos choix.  

Quoique les exercices sensoriels puissent s’avérer difficiles au début (en particulier si on a perdu toute la sensibilité), le but reste de recâbler le cerveau en profitant d’un stimulus répétitif.  

Votre physiothérapeute ou ergothérapeute peut vous fournir plus d’informations sur les exercices sensoriels. 

En savoir plus sur le réentrainement sensoriel après un AVC »

2. Electroacupuncture

Une patiente reçoit un traitement d'acupuncture pour améliorer les engourdissements provenant d'un AVC.

L’acupuncture est un traitement parallèle qui implique l’insertion d’aiguilles minces à des régions spécifiques du corps.  Parfois, on applique aussi une stimulation électrique aux aiguilles, après elles sont insérées, ce qui s’appelle l’electroacupuncture.   

Les études ont montré que l’electroacupunture aide à encourager la neuroplasticité dans les patients qui subissent quelques déficits somatosensoriels (comme les engourdissements).

L’étude a noté que les patients montrent une plus grande réponse au cas de la stimulation tactile (comme les exercices sensoriels) qu’avec l’electroacupuncture, mais les deux augmentent encore la neuroplasticité et la récupération après un AVC.   T

En savoir plus sur l’acupuncture impliquée dans la récupération après un AVC »

3. La thérapie miroir

On se sert souvent de la thérapie miroir pour encourager la récupération des fonctions motrices de la main après un AVC, en particulier où le mouvement de la main est sévèrement affecté : rendant cette méthode de rééducation très efficace après la paralysie provenant d’un AVC. 

De plus, on a également montré qu’elle aide à améliorer la sensibilité après un AVC. 

Dans la thérapie miroir, on pose un petit miroir sur une table et au-dessus de la main affectée.  Puis, le survivant s’entraine à effectuer les exercices thérapeutiques de la main en regardant la réflexion, ce qui aide à activer les neurones miroirs dans le cerveau et à encourager la neuroplasticité. 

En savoir plus sur la thérapie miroir »

Une note sur la sécurité et l’importance de la rééducation

On doit prendre au sérieux les traitements d’engourdissements après un AVC parce que l’incapacité de sentir pose certains risques. 

Par exemple, si on ne peut pas sentir le bras affecté, et on décide à cuisiner un repas en faisant bouillir de la pâte sur la cuisinière.  Si on n’est pas attentif, on peut accidentellement effleurer la cuisinière ou la marmite, et se brûle, sans s’en rendre compte.  

Un autre exemple se présente lorsqu’on s’habille.  Si on ne peut pas sentir la jambe ou le pied, il y a un risque d’attacher les chaussures trop serrées, ce qui peut emporter d’autres éraflures ou blessures. 

Alors, si vous avez du mal à vous sentir après un AVC, c’est important d’agir toujours prudemment avec le côté affecté. 

Pour obtenir le meilleur traitement, cherchez les conseils d’un ergothérapeute qui peut vous aider à commencer le réentrainement sensoriel et à encourager le rétablissement de la sensibilité après un AVC.

Récupérer la sensibilité après un AVC

Les engourdissements après un AVC proviennent d’une incapacité du cerveau à traiter plus de saisies sensorielles de la peau.  Il ne s’agit pas d’un problème avec la peau elle-même, mais seulement les troubles éprouvés par le cerveau en traitent ces stimulations. 

Parfois, la sensibilité se rétablit toute seule dans certaines régions (la récupération spontanée).  D’autres fois, il faut de la rééducation pour activer la neuroplasticité et aider à réentrainer le cerveau à traiter des saisies sensorielles (comme le toucher). 

Les méthodes de rééducation utiles comprennent les exercices sensoriels, la thérapie miroir et même l’acupuncture.  Demandez à votre thérapeute de vous aider à commencer les exercices sensoriels, et vous pouvez aussi lui demander des conseils pour améliorer votre sécurité générale, comme agir prudemment dans la cuisine. 

Le plus important, c’est de ne jamais baisser les bras.  Quelle que soit votre expérience avec la récupération spontanée, vos chances grandissent en agissant.  Bonne chance sur le chemin de rétablissement. 

Vous alimenter : obtenir un livre électronique gratuit sur les exercices de rééducation (25 pages en PDF)

les exercices de tout le corps

Acquérir notre livre électronique gratuit, rempli de 25 pages d’exercices de rééducation qui figurent des photos des thérapeutes agréés.  S’inscrire ci-dessous pout obtenir une copie !

Dès que là, le lundi vous recevrez notre lettre d’information contenant 5 articles sur la récupération d’un accident vasculaire cérébral (AVC).  

Jamais nous ne vendions votre adresse mail ni vous envoyions des spam : nous vous le garantissons.  

Devenir inspiré par l’histoire d’un survivant d’AVC

Maman s’améliore tous les jours !

« Dès que ma mère, âgée de 84 ans, a subi un AVC le 2 mai, elle manquait complétement le contrôle de son côté droit.  Mais grâce à son équipe médicale de soutien, à son équipe thérapeutique et sa famille, tous travaillant ensemble, elle s’est procurée des résultats remarquables.

Tandis qu’elle lutte encore avec son côté droit, elle peut marcher (avec de l’aide) et la capacité de son bras droit s’améliore de plus en plus.  Pour l’aider, nous avons investi dans le paquet FitMi + MusicGlove + Tablette l’août dernier.

Elle s’active lorsqu’on le lui apporte et elle l’utilise pour 20-30 minutes et, même qu’elle n’ait pas la force pour tout exercice, elle rocke ce dont elle est capable.

Merci d’avoir créé de tels puissants outils pour nous aider à améliorer les patients d’AVC.  Ce que vous faites nous importe fort ! »

– David M. Holt