Votre panier est vide.

Quand un AVC touche les ganglions de la base : les effets et le rétablissement

medical illustration of brain with basal ganglia highlighted

C’est rare qu’un AVC touche les ganglions de la base, mais une fois arrivé, ce genre d’AVC peut emporter des effets à long terme singuliers, tels qu’un émoussement des émotions et des troubles de la parole. 

Alors, approfondissons les effets à long terme que peut emporter un AVC pareil. Pourtant il ne s’agit pas juste de mauvaises nouvelles, parce qu’on va apprendre aussi que le rétablissement reste toujours possible et les étapes qu’on peut prendre pour en améliorer les résultats.  

Table des matières

Les effets d’un AVC qui touche les ganglions de la base

Les AVC surviennent quand l’approvisionnement en sang du cerveau devient compromis, soit à cause d’une artère qui se bouche (un AVC ischémique), soit à cause d’une artère qui se rompe (un AVC hémorragique). Un AVC peut toucher de nombreuses régions du cerveau, y compris les ganglions de la base. Les ganglions de la base sont un groupe de structures qui se trouve aux profondeurs du cerveau. Ils sont lien fortement au cortex cérébral, le thalamus et le tronc cérébral. Quand un AVC touche de telles régions au fond du cerveau, on appelle l’évènement un AVC lacunaire.

Les ganglions de la base se rapportent le plus fort aux fonctions suivantes :

  • Les émotions
  • Le contrôle volontaire des muscles
  • Les fonctions cognitives
  • La mémoire des procédures et de l’apprentissage

Heureusement, vous pouvez récupérer d’un tel évènement en aidant le cerveau à se recâbler par un processus qui s’appelle la neuroplasticité.

Est-ce qu’on peut récupérer après qu’un AVC ait touché les ganglions de la base ?

La neuroplasticité constitue le moyen par lequel le cerveau se recâble, créant de nouvelles voies neuronales et réarrangeant celles qui sont plus anciennes, à mesure de l’expérience.

Cela implique qu’on peut restaurer, au moins partiellement, les fonctions perdues après un AVC. Autrement dit, le cerveau possède la capacité de créer de nouveaux liens dans ses régions saines pour qu’elles puissent prendre la relève des compétences affectées.

Par exemple, au cas où un patient atteint d’AVC perde la capacité à contrôler le bras, la neuroplasticité permet aux régions indemnes de prendre la relève de ces fonctions. Mais, cela ne se passe pas tout seul. La neuroplasticité exige du travail acharné afin que le cerveau puisse réapprendre par expérience. 

Heureusement, c’est précisément le but de la rééducation. Pendant le rétablissement après un AVC, les patients effectuent des exercices thérapeutiques très intenses qui sont conçus spécifiquement pour encourager le cerveau à se recâbler et à regagner ses fonctions perdues. 

Mais, avant d’approfondir la rééducation, voyons les divers effets emportés par un AVC qui touche les ganglions de la base. Ensuite, on vous fournira les étapes du rétablissement. 

Les séquelles d’un AVC qui affecte les ganglions de la base

C’est important de savoir que tous les AVC diffèrent, donc tout le monde éprouve leurs propres séquelles. 

Il n’y a pas de garantie que les effets suivants se passeront à la suite d’un AVC, mais c’est plutôt un aperçu des séquelles possibles qui peuvent suivre un AVC qui touche les ganglions de la base. 

Voici les effets à long terme les plus courants :

1. Troubles de la motricité

L’une des principales fonctions des ganglions de la base est le contrôle volontaire des muscles. Quand ce contrôle devient compromis, on peut éprouver des troubles en effectuant des mouvements coordonnés du corps.

Il s’ensuit que les troubles de la motricité constituent l’un des effets à long terme les plus courants après un AVC qui touche les ganglions de la base.

Il y a plusieurs genres de troubles de la motricité qui peuvent suivre l’AVC, tels que la dystonie, la chorée et, au cas d’un AVC sévère, même une paralysie post-AVC..

Votre physiothérapeute peut diagnostiquer votre état.

2. Changements de la sensation

Avec certaines gens, un AVC qui touche les ganglions de la base peut affecter la capacité de sentir les parties du corps au côté touché par l’AVC. 

En effet, ces réductions de la sensation peuvent aussi empirer les troubles de la motricité, vu que le cerveau a besoin de la sensation pour effectuer des mouvements coordonnés.   

L’une des explications de cet effet général et la proximité des ganglions de la base avec le thalamus, qui joue un rôle signifiant en transmettant des signaux sensoriels. En fait, des engourdissements à la suite d’un AVC constituent l’une des séquelles les plus courantes d’un AVC thalamique..

3. Émoussement des émotions

Un homme qui porte une expression plutôt placide, peut-être un peu vacant, symbolisant les effets d'un émoussement des émotions, qui sont courants chez les patients atteints d'un AVC qui touche les ganglions de la base.

Une étude a trouvé que les troubles venant des maladies des ganglions de la base peuvent affecter la perception et l’expérience des émotions. En fait, les AVC qui touchent cette région, en particulier, se rapportent à un émoussement des émotions.   

Ce terme, l’émoussement des émotions, signifie qu’on éprouve les émotions d’une façon plus plat : les émotions positives étant moins positives et les négatives moins négative à leur tour. En somme, un émoussement de l’expérience émotionnelle elle-même. 

4. La dépression à la suite d’un AVC

Tandis que la vie après un AVC peut sembler difficile de temps en temps, cet effet peut s’amoindrir, en particulier avec un AVC qui touche les ganglions de la base et emporte un émoussement des émotions. Alors, quelle est la raison que la dépression en est une séquelle à long terme courante ?

Afin de comprendre ce phénomène, mettez-vous à la place du survivant d’AVC. Si tous semblent soudainement plus plats, la tristesse est même le bonheur, est-ce que cela vous affecterait ?

Tous les AVC diffèrent, alors tout le monde éprouve leurs propres séquelles après un tel évènement. Et quoique tout le monde ne subisse pas une dépression après un AVC qui touche les ganglions de la base, elle reste un effet très courant. 

5. Les troubles de la parole

Une étude a observé que le temps de réponse verbale d’un survivant d’AVC a ralenti. Il ne parle pas à moins qu’on lui adresse la parole, pourtant, quand il parlait, ses réponses étaient lucides et appropriées. 

Cela implique que les AVC qui affectent les ganglions de la base peuvent emporter les troubles de la parole. Mais, tous les AVC diffèrent, alors ces effets doivent varier selon le patient.

On catégorise la plupart des troubles de la parole sous une maladie qui s’appelle l’aphasie. Il y a beaucoup de types d’aphasie qu’un orthophoniste peut bien aider à diagnostiquer.

Les méthodes du rétablissement après qu’un AVC ait touché les ganglions de la base

Un très beau cerveau en lumière mutlicolore, symbolisant le monde de possibilités et traitements, ainsi que la puissance du cerveau, lors du rétablissant après un AVC.

La plupart des traitements pendant le rétablissement après un AVC se concentrent sur l’activation de la neuroplasticité pour encourager le cerveau à se recâbler. On active la neuroplasticité par l’expérience, en particulier avec les expériences répétitives et régulières. 

Cela étant dit, voici de meilleures thérapies pour se rétablir après un AVC qui a affecté les ganglions de la base :

  • La physiothérapie aide à restaurer les mouvements au corps en effectuant divers exercices thérapeutiques pour patients atteints d’AVC qui vise les muscles affectés. Idéalement, les patients doivent assister journalièrement à la physiothérapie afin de fournir assez de stimulation que le cerveau soit capable de récupérer.   
  • L’entraînement à la marche nous aide à remarcher. La rééducation de la marche se concentre sur la fortification et la rééducation des jambes, des pieds, du noyau et de l’équilibre. On apparie souvent cet entraînement à la physiothérapie.   
  • L’ergothérapie nous aide à regagner l’indépendance dans les activités journalières, comme s’habiller et utiliser la salle de bain. Un ergothérapeute peut aussi assister à la fortification et à l’amélioration de la coordination des bras.   
  • Le réentraînement sensoriel aide à restaurer les sensations au corps en effectuant divers exercices sensoriels. Le but est de réapprendre au cerveau à interpréter encore des sens, y compris le toucher.   
  • L’orthophonie aide à restaurer la parole avec divers exercices d’orthophonie. Travailler avec un orthophoniste est idéal, car ces experts peuvent diagnostiquer les différents types de maladies de la parole et faire un régime sur mesure selon vos besoins. 
  • La psychothérapie peut aider les survivants à supporter des changements émotionnels, comme l’émoussement émotionnel ou la dépression. Les effets, cependant, peuvent prendre quelques séances. 
  • La psychologie positive peut aider à promouvoir de meilleurs états émotionnels en se concentrant sur les aspects positifs. Par exemple, on conseille d’écrire dans un cahier de gratitude chaque journée pour entraîner le cerveau à rester dans un état de gratitude. Le livre Healing & Happiness After Stroke approfondit plus de la psychologie positive chez le rétablissement après un AVC.

Rappelez-vous que la répétition est la clé pendant le rétablissement, parce qu’elle fournit au cerveau la stimulation qui vise les aspects que vous souhaitez améliorer, aidant ainsi le processus de recâblement à recouper des fonctions.   

Le chemin du rétablissement

Comme la plupart des types d’AVC, il est toujours possible de se rétablir après avoir subi l’un qui touche les ganglions de la base, en particulier lorsqu’on suit assidument un programme de rééducation.   

En exposant le cerveau aux stimulations répétitives, on aide à activer la neuroplasticité, à recâbler le cerveau et à regagner les fonctions perdues. 

La répétition est la clé. Même si le rétablissement s’est ralenti, le cerveau va répondre à la stimulation répétitive. Continuez à avancer un pas à la fois, et bonne chance !

Vous alimenter : obtenir un livre électronique gratuit sur les exercices de rééducation (25 pages en PDF)

les exercices de tout le corps

Acquérir notre livre électronique gratuit, rempli de 25 pages d’exercices de rééducation qui figurent des photos des thérapeutes agréés.  S’inscrire ci-dessous pout obtenir une copie !

Jamais nous ne vendions votre adresse mail ni vous envoyions des spam : nous vous le garantissons.  

Devenir inspiré par l’histoire d’un survivant d’AVC

Maman s’améliore tous les jours !

« Dès que ma mère, âgée de 84 ans, a subi un AVC le 2 mai, elle manquait complétement le contrôle de son côté droit.  Mais grâce à son équipe médicale de soutien, à son équipe thérapeutique et sa famille, tous travaillant ensemble, elle s’est procurée des résultats remarquables.

Tandis qu’elle lutte encore avec son côté droit, elle peut marcher (avec de l’aide) et la capacité de son bras droit s’améliore de plus en plus.  Pour l’aider, nous avons investi dans le paquet FitMi + MusicGlove + Tablette l’août dernier.

Elle s’active lorsqu’on le lui apporte et elle l’utilise pour 20-30 minutes et, même qu’elle n’ait pas la force pour tout exercice, elle rocke ce dont elle est capable.

Merci d’avoir créé de tels puissants outils pour nous aider à améliorer les patients d’AVC.  Ce que vous faites nous importe fort ! »

– David M. Holt