Votre panier est vide.

Comprendre un AVC massif : les effets secondaires et les méthodes de récupération

thérapeute travaillant sur à quoi s'attendre après un accident vasculaire cérébral massif

Un accident vasculaire cérébral (AVC) massif est un événement médical signifiant qui affecte le cerveau.  Il peut entrainer la mort ou d’autres effets secondaires graves tels que le coma et la paralysie.  Tandis que le pronostic peut être sévère, il y a toujours l’espoir de la récupération après un AVC massif.

Cet article va expliquer les effets secondaires potentiels d’un AVC massif et les moyens qu’on peut employer pour récupérer.  Quelle que soit la durée du parcours, en s’en servant de l’approche juste, de nombreux survivants peuvent récupérer.    

Les liens ci-dessous vous emmèneront aux sections respectives :

Qu’est-ce que c’est un AVC massif ?

Un AVC provient quand on compromet le flux sanguin au cerveau, soit à cause d’un caillot qui le bouche (un AVC ischémique), soit à cause d’une artère qui se rompe en hémorragie (un AVC hémorragique). 

Ce manque de sang peut endommager les tissus du cerveau et, après un AVC massif, il peut affecter tant, ou même faire mourir, de nombreuses régions du cerveau.  Tandis qu’on ne peut pas revivre les cellules mortes du cerveau, les régions indemnes peuvent endosser les fonctions endommagées.

Avant d’éclaircir ce processus, on va profiter à comprendre le pronostic d’un AVC massif.

Le pronostic d’un AVC massif

Les experts médicaux s’en servent souvent de l’échelle AVC de NIH pour apprécier la sévérité d’un AVC, et on tient les marques entre 21 et 42 (celui-ci étant la plus élevée) pour les AVC massifs.    

L’équipe médicale peut également s’en servir de cette marque en formant son pronostic.  Cependant, tous les AVC diffèrent et toutes les récupérations, ainsi de suite, ce qui rende presque impossible un pronostic précise après un AVC. 

Alors, il importe de s’engager à la rééducation pour voir quel genre de récupération est possible.  Tandis qu’un spécialiste peut dire qu’on atteindra un palier après 1-2 an, vous pouvez témoigner qu’on peut voir du progrès même 5 ans plus tard.

Pour profiter le plus de rééducation, on doit comprendre comment le cerveau se rétablit des dommages emportés par un AVC massif.  

Comment le cerveau se rétablit après un AVC

illustration du cerveau montrant des réseaux de neurones

Dans la récupération après un AVC massif, il s’agit de guérir le cerveau pour restaurer les fonctions du corps.  Heureusement, le cerveau possède ses propres moyens de se guérir, même après les blessures graves comme un AVC massif. 

Par le phénomène de neuroplasticité, les régions indemnes du cerveau peuvent endosser les fonctions endommagées par l’AVC.  Tandis qu’il faut du temps et du travail acharné pour récupérer, il reste bien l’espoir. 

La neuroplasticité réagit à l’expérience : ce qui est d’habitude, et auquel on s’exerce assidûment, là le cerveau devient le plus efficace.     

À ce titre, les survivants d’AVC commencent souvent la rééducation avant de sortir de l’hôpital. L’équipe médicale doit mettre à l’épreuve le cerveau en l’exerçant ainsi aussitôt que possible.  

Après être partis de l’hôpital et de la thérapie hospitalière, les survivants d’AVC peuvent maximiser la récupération en continuant la rééducation au domicile.  Il prend souvent des années pour récupérer après un AVC massif, mais la rééducation à long terme est le meilleur moyen pour y arriver. 

Maintenant, vous découvrez les effets secondaires courants emportés par un AVC massif, et ensuite, vous apprendrez plus qu’une douzaine de méthodes pour faire progresser la récupération.  

Les effets secondaires d’un AVC massif

L’endroit où l’AVC survient importe considérablement aux effets secondaires qu’il emporte.  Par exemple, les AVC gauches entrainent les problèmes de langage plutôt que les AVC droits, car l’aire de Broca (responsable du traitement du langage) se trouve dans l’hémisphère gauche. 

Parlez à votre neurologue pour comprendre où que votre AVC soit survenu, ce qui vous aidera à prévoir à quoi s’attendre après un AVC massif. 

Voici les effets secondaires les plus courants d’un AVC massif :

  • Paralysie post-AVC. La perte de fonctions motrices est l’un des effets secondaires d’AVC le plus courant.  Au cas d’un AVC doux, cette perte peut se révéler en tant qu’une faiblesse du côté affecté (hémiparésie), tandis que, chez AVC massifs, on peut y subir une paralysie (hémiplégie).
  • Coma post-AVC. Un coma après un AVC se passe plutôt avec les AVC du tronc cérébral et les AVC massifs.  C’est possible que quelqu’un dans un coma puisse vous entendre, alors parlez à votre proche, dites-lui des paroles encourageantes.  
  • Les troubles de la parole sévères. Les troubles de la parole après un AVC sont une maladie qui s’appelle aphasie. Parfois, il rend la parole plus difficile et, au cas d’AVC massifs, certains survivants ne peuvent parler de tout. Mais vous rappelez-vous : il y a l’espoir de récupération.
  • Avoir mal à déglutir. Cette maladie, qui s’appelle dysphagie, se caractérise par des difficultés à déglutir, de telle sorte qu’on peut avoir besoin d’une sonde d’alimentation à l’hôpital jusqu’à ce qu’on rétablir ces capacités. 
  • Avoir mal à respirer. Certains patients d’AVC massifs ne peuvent pas respirer tout seuls et il leur faut un respirateur, et aussi des soins intensifs dans un hôpital à long terme.   
  • Difficultés cognitives. Parfois, un AVC affecte l’esprit critique ou la mémoire, et la sévérité se rapporte généralement à celle de l’AVC. 
  • Négligence unilatérale. Dans l’héminégligence, il s’agit des difficultés en se rendant compte de tout ce qui se passe sur le côté affecté.  Les survivants peuvent ne manger que la moitié de leur assiette, car ils ne reconnaissent pas qu’il y a de la nourriture. 
  • Une perte sensorielle. Si les régions du cerveau qui se rapportent aux sens sont touchées, l’AVC peut emporter des troubles sensoriels.  Les engourdissements sont plutôt courants, y compris des picotements, des troubles à sentir le chaud et le froid et d’autres. 
  • Troubles de la vue. Vu que le cerveau gère aussi la vue, les dommages au cortex visuel peuvent emporter des troubles de la vue comme la cécité partielle. 
  • Spasticité et contractures. La spasticité se caractérise par les muscles raides provenant d’un AVC qui affecte les signaux entre le cerveau et le corps.  Au cas d’une spasticité sévère, elle peut emporter des contractures où les articulations devenues fort rigides (comme on voit avec les mains serrées après un AVC).

Cette liste n’est pas intégrale, suivant que tous les AVC massifs diffèrent.  Mais ces effets secondaires sont les plus courants selon les chiffres. 

Maintenant, discutons les méthodes de récupération. 

Les méthodes de récupération après un AVC massif

Dans la rééducation après un AVC, il s’agit de s’en servir de la capacité naturelle du cerveau de se guérir après une blessure en s’engageant aux expériences thérapeutiques.  On obtient les meilleurs résultats avec une rééducation assidue et à long terme.  

À cette fin, voici les meilleures méthodes de rééducation après un AVC massif :

1. Exercices de l’amplitude de mouvement

physiothérapeute ajustant la mobilité des bras pour une récupération massive d'un AVC

Après un AVC massif, il importe de bouger et d’étirer les membres en effectuant des exercices d’amplitude de mouvement, qui empêcheront la spasticité et éviteront les escarres. 

Voir plus d’exercices d’amplitude de mouvement

2. Exercices de physiothérapie

Si vous demandez à votre médecin à quoi vous attendre, ils disent souvent la physiothérapie : elle fait une partie principale de la récupération après un AVC massif.  

Ton physiothérapeute vous guidera en effectuant les exercices thérapeutiques qui aident à réentraîner le corps à rétablir le contrôle des muscles.  Après avoir terminé la thérapie hospitalière, il importe d’en continuer avec un TP au domicile.   

Voir tous les exercices de physiothérapie après un AVC

3. Les exercices passifs

Si vous subissez une paralysie emportée par un AVC massif, il se peut que vous ne puissiez pas encore effectuer des exercices de physiothérapie tout seul.  Heureusement, vous pouvez commencer par les exercices passifs, qui sont le point de départ pour de nombreux patients pendant la récupération après un AVC massif.   

Les exercices passifs se caractérisent par le mouvement du corps sans trop d’effort.  Par exemple, on peut bouger le bras affecté en utilisant le bras indemne, et, quoique le membre n’effectue pas le mouvement tout seul, ce mouvement aide encore à activer la neuroplasticité.    

En savoir plus sur les exercices passifs

4. La stimulation électrique

thérapeute appliquant une stimulation électrique à un patient victime d'un AVC massif

Les survivants d’AVC massifs qui subissent une paralysie peuvent profiter nettement de la stimulation électrique.  En appliquant les courants électriques aux muscles, on fournit au cerveau tant de stimulation, aidant à activer les processus qui le recâblent.  On devient encore plus efficace en rejoignant la stimulation aux exercices de thérapie physiques.        

En savoir plus sur la stimulation électrique

5. Thérapie par le mouvement induit par la contrainte (TMIC)

La TMIC peut aider à améliorer une paralysie emportée par un AVC massif.  Il s’agit de contraindre le bras indemne, forçant ainsi qu’on s’en sert du bras affecté.  Ce type de thérapie est difficile et peut frustrer le patient, mais on a démontré cliniquement son efficacité.

En savoir plus sur TMIC

6. La thérapie miroir

à quoi s'attendre après un AVC avec paralysie de la main

En demandant à votre équipe médicale à quoi s’attendre après un AVC massif, si vous subissez une paralysie de la main, ils suggéraient plutôt d’assister à la thérapie miroir. 

La thérapie miroir peut aider les patients à améliorer une paralysie de la main en faisant croire le cerveau que la main affectée se bouge.  La popularité de cette thérapie s’accroit, et c’est probable que votre centre de rééducation hospitalière l’emploiera. 

En savoir plus sur la thérapie miroir

7. La pratique mentale

On peut aussi activer la neuroplasticité en visualisant que les membres affectés se bougent, ce qui s’appelle, chez AVC, la pratique mentale ou l’imagerie motrice.   De plus, on a démontré cliniquement qu’elle aide à améliorer les déficits moteurs après un AVC. 

On peut être tenté de négliger les techniques de rééducation simples, comme la pratique mentale.  Mais ne la déprisez pas.  En la récupération après un AVC massif, utiliser les approches diverses peut aider à élever les résultats.  

En savoir plus sur la pratique mentale

8. Botox (afin d’améliorer le mouvement)

Les injections de botox peuvent aider les survivants d’AVC massifs à améliorer la spasticité, en la réduisant provisoirement.  Quoique les résultats soient temporaires, les patients peuvent s’en servir de la mobilité améliorée pour effectuer des exercices de rééducation, qui vont au fond de la spasticité et emportent des résultats à long terme.  

En savoir plus sur le Botox

9. Électroacupuncture

L’électroacupuncture est un traitement qui rejoint la stimulation électrique et l’acupuncture.  La thérapie physique ajoutée, et on a une méthode qui est démontrée d’aider à améliorer la spasticité en récupération après un AVC massif.

Les traitements peu conventionnels sont en train de s’établir chez AVC, alors il ne surprend pas que votre thérapeute les aborde : y compris quel type de la stimulation électrique qui soit. 

En savoir plus sur l’acupuncture chez AVC

10. Orthophonie

Si vous avez une certaine capacité de parler, mais avez besoin d’aide pour améliorer la parole et les capacités cognitives, l’orthophonie pourrait vous aider.  Travailler avec des experts (orthophonistes) peut aussi vous aider à rétablir la capacité de déglutir. 

La demande d’orthophonie peut devenir très élevée, suivant que de nombreux patients en ont besoin pendant des mois suivant un AVC, et puis ils doivent continuer la rééducation en effectuant la thérapie au domicile.  Les applis comme l’Appli CT parole et thérapie cognitive peuvent y aider.

En savoir plus sur orthophonie

11. Thérapie par le chant

Au cas où un patient d’AVC ne puisse pas parler du tout, il se peut qu’il puisse encore chanter ses paroles.  C’est parce que le chant est contrôlé par l’hémisphère droit du cerveau tandis que la parole appartient à l’hémisphère gauche.  La thérapie par le chant exige du travail acharné, mais elle fournit l’espoir de regagner la voix. 

En savoir plus sur la thérapie par le chant

12. La rééducation sensorielle

Si vous avez du mal à sentir après un AVC massif, y compris des engourdissements et picotements, les exercices de rééducation sensorielle peuvent vous aider.  Ils réentraînent le cerveau à gérer les entrées sensorielles, ce qui peut améliorer les maladies sensorielles comme des engourdissements. 

En savoir plus sur la rééducation sensorielle

13. Thérapie pour restaurer la vue

La thérapie pour restaurer la vue peut aider à améliorer les troubles de la vue en certains survivants d’AVC.  Ces programmes impliquent des exercices de l’œil qui réentraînent le cerveau à gérer les entrées visuelles. 

En savoir plus sur la thérapie pour restaurer la vue

Comprendre un AVC massif

On tient un AVC massif pour un évènement médical signifiant qui peut affecter les capacités majeures, telles que le mouvement et la communication.  Quoique les effets secondaires puissent être sévères, le cerveau a la capacité de se rétablir par thérapie.    

Les survivants d’AVC massifs doivent assister aux programmes de rééducation rigoureux pour récupérer autant de mouvement que possible.  Ils doivent aussi poursuivre les autres thérapies conseillées par l’équipe médicale. 

Le chemin de rétablissement diffère tant selon le survivant, et ils peuvent trouver de l’espoir dans la neuroplasticité : la capacité innée du cerveau à se recâbler et à se rétablir.  

Vous alimenter : obtenir un livre électronique gratuit sur les exercices de rééducation (25 pages en PDF)

les exercices de tout le corps

Acquérir notre livre électronique gratuit, rempli de 25 pages d’exercices de rééducation qui figurent des photos des thérapeutes agréés.  S’inscrire ci-dessous pout obtenir une copie !

Dès que là, le lundi vous recevrez notre lettre d’information contenant 5 articles sur la récupération d’un accident vasculaire cérébral (AVC).  

Jamais nous ne vendions votre adresse mail ni vous envoyions des spam : nous vous le garantissons.  

Devenir inspiré par l’histoire d’un survivant d’AVC

Maman s’améliore tous les jours !

« Dès que ma mère, âgée de 84 ans, a subi un AVC le 2 mai, elle manquait complétement le contrôle de son côté droit.  Mais grâce à son équipe médicale de soutien, à son équipe thérapeutique et sa famille, tous travaillant ensemble, elle s’est procurée des résultats remarquables.

Tandis qu’elle lutte encore avec son côté droit, elle peut marcher (avec de l’aide) et la capacité de son bras droit s’améliore de plus en plus.  Pour l’aider, nous avons investi dans le paquet FitMi + MusicGlove + Tablette l’août dernier.

Elle s’active lorsqu’on le lui apporte et elle l’utilise pour 20-30 minutes et, même qu’elle n’ait pas la force pour tout exercice, elle rocke ce dont elle est capable.

Merci d’avoir créé de tels puissants outils pour nous aider à améliorer les patients d’AVC.  Ce que vous faites nous importe fort ! »

– David M. Holt